Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 22:28

Voici un document de première main. Un appel de la résistance regroupant les forces de l'Union des républiques populaires de la région dite "Nouvelle Russie" sur la situation dans les régions de Donetsk et de Lougansk et en particulier au sujet de l'état de catastrophe humanitaire. La déclaration s'adresse à tous les citoyens de l'Union européenne, qui n'ont pas accès à ces informations via le système d'information officiel.

 

 

 

 

 

"A la lumière des récents événements dans le monde, nous voulons nous adresser aux habitants de l'Union européenne. De nouveaux conflits apparaissent régulièrement. Hier, celui du Haut-Karabagh a été réactivé. On dit qu'il y a encore et toujours plus de mercenaires. Les soldats ukrainiens prétendent encore que nous sommes des mercenaires de la Fédération de Russie. Cependant, mes collègues et moi-même vous parlons de la ville où nous habitons. Je suis né ici et j'y ai grandi. J'ai servi dans l'armée ukrainienne pendant deux ans et demi. Nous ne sommes pas des mercenaires de Poutine. Nous sommes des gens ordinaires qui veulent seulement une vie normale.


A propos de l'origine de la catastrophe humanitaire et de la Mission de l'OSCE. La Mission de l'OSCE vient régulièrement, cherche quelque chose mais ne voit pas de désastre humanitaire. Nous vous invitons à voir ce désastre humanitaire. Aucun de vous n'a déjà vu une terre peuplée de zombies ; des villes et des villages vides, entièrement vides. Nous sommes les seuls à nous occuper des gens, à leur donner à manger. Ni l'armée ukrainienne ni personne d'autre ne fait ça. Ce n'est pas nous qui pilonnons de paisibles village à l'artillerie et au mortier chaque nuit. Le village de Pervomaisk est presque entièrement détruit. Je me demande comment le gouvernement va trouver l'argent pour reconstuire, en cas de victoire, comme il l'annonce et comment il va s'y prendre, tandis que pendant toute la période de l'indépendance ils n'ont rien construit, pas une seule maison neuve dans la région. Alors avec quels moyens vont-ils reconstruire toutes ces infrastructures anéanties ?

Je veux retenir l'attention des habitants de l'UE, et d'autres : vous allez devoir affronter cette question vous aussi. Ces gens ne pourrons pas vivre éternellement dans cette situation. Ce n'est simplement pas possible.


Vous entendez à travers les mass media que nous sommes des terroristes, des meurtriers. Pardon, mais est-ce que les armes qui sont pointées et qui tirent sur nos villes sont les nôtres, ou peut-être les vôtres ? Nous n'utilisons pas [le symbole nazi de] la rune du loup, mais peut-être votre camp ? Etes-vous attaqué par des missiles balistiques, ou est-ce nous qui le sommes ? Nous voulons mettre cela au clair. Au moins une fois dites aux gens la vérité à propos des buts de guerre : le territoire. Kolomoïsky veut annexer la région de Lugansk à la région de Dniepropetrovsk et la gouverner comme un roi.


- Je voudrais demander à tous ceux qui ont le sens de la justice de simplement prendre conscience que nous menons une guerre de civilisations. C'est-à-dire une guerre dans laquelle chacun prend sa place. Je veux dire, le côté du bien ou le côté du mal.


- Pour vous il s'agit seulement de chiffres. Vous regardez la télévision, en écoutant les informations. Peut-être quelque part sur Internet vous parvenez à percevoir une partie de la vérité, peut-être à propos d'un endroit où nous opérons, peut-être par l'intermédiaire de quelqu'un qui s'intéresse à notre drame. Pour vous, ces événements sont éloignés et inintéressants. Pour nous il s'agit de notre plus proche et de notre plus cher voisinage. Nous voyons ces enfants, ces grand-parents être assassinés. De terribles scènes. Je suis âgé de 30 ans et en quatre mois, j'ai vu presque davantage que pendant 30 ans. Je n'ai jamais cherché la guerre ou quelque chose comme ça. Je suis un homme de paix, mais il y a des circontances où une personne ne peut pas rester à la maison et s'asseoir pour mériter son nom d'homme. Je vous demande à vous, Européens, de ne pas nous considérer comme des numéros.


- Le gouvernement ukrainien ne s'arrêtera pas tant qu'il aura le soutien des anciens membres du Pacte de Varsovie. Cela ne va pas s'arrêter. Autre question : après avoir accumulé autant d'armes, où les Ukrainiens vont-t-ils s'arrêter ? Après la destruction complète du Donbass ? Nous en doutons parce que le thème de la "nation unique" est la devise des fascistes : "mort à l'ennemi."  Prenez garde, Européens, de ne pas devenir un jour les "ennemis" de l'Ukraine !"

 

(Traduction par nos soins, d'après la traduction en anglais d'Olga Luzanova)

 

 

sources: http://blogs.mediapart.fr/blog/xipetotec/

               http://histoireetsociete.wordpress.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !