Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 10:22

140421-Bandeau-abstention

Pour briser le carcan de l’Union européenne, BOYCOTTONS LES EUROPÉENNES !

 

Lors du referendum du 29 mai 2005, le peuple français a dit NON à la constitution européenne supranationale et néolibérale.


Pourtant, à l’initiative de Sarkozy, les députés U.M.P. et P.S. ont adopté le Traité de Lisbonne, copie conforme de la constitution rejetée par les Français. A l’occasion des élections européennes, les partis politiques établis, F.N. inclus, feront comme si ce viol du peuple français n’avait pas eu lieu. Le PRCF appelle au contraire, par l’ABSTENTION CITOYENNE aux européennes à SANCTIONNER la FORFAITURE du Parti Maastrichtien Unique(P.M.U., composé du P.S., de l’U.M.P, du Centre et d’Europe-Ecologie).

 

140421-autocollant-boycott.jpgSouvenons-nous :

 

L’Union européenne (U.E.) devait apporter la prospérité, en fait, l’U.E. c’est :

  • 26 millions de chômeurs,
  • 84 millions de pauvres (Observatoire des inégalités), c’est l’explosion du nombre de précaires ; l’euro-austérité plombe notre pouvoir d’achat pendant que la Banque Goldman-Sachs propose une baisse de 30% des salaires en France ;
  • en Grèce, 24% de la population est déjà victime d’exclusion. 50 millions de citoyens de l’UE (10%) vivent dans un foyer où personne ne travaille ; 43 millions (8,6%) ne peuvent se nourrir convenablement ; 4,1 millions (0,82%) sont sans-abri. Et que dire de notre industrie délocalisée au nom de l’article VI de Maastricht (« l’U.E. est une économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée »).

Cette « construction » européenne au service du grand capital serait encore aggravée par la mise en place de l’ « Union transatlantique » ; ce traité de libre-échange U.E. / U.S.A. achèverait de tuer nos emplois, nos services publics, notre culture et jusqu’à notre langue française, rapidement remplacée par l’anglo-américain des affaires.

 

140421-affiche-boycott-lUE--2-.jpgL’U.E. devait aussi renforcer la démocratie. En fait, l’indépendance nationale des pays d’Europe est dynamitée par l’UE. Soumise à Berlin et à Washington, la Commission européenne « admoneste », « met sous surveillance », « sanctionne », donne des « directives », inflige d’énormes amendes. Les parlements nationaux deviennent des théâtres d’ombres. Comme Sarkozy, Hollande est un pantin qu’actionnent le MEDEF et Bruxelles dans le dos du peuple. Mais, sans souveraineté budgétaire et monétaire, aucune politique de progrès social n’est possible ! Dans les pays de l’Est, Ukraine en tête, les communistes sont réprimés avec la bénédiction d’une U.E. qui parraine les putschistes néo-nazis au pouvoir à Kiev ! D’autres pays (Grèce, Espagne) sont mis sous tutelle et martyrisés par la Troïka (UE, FMI, BCE). L‘U.E. c’est bien la nouvelle prison des peuples !


L’U.E., ça devait être la paix. En fait, l’U.E., avec ses acolytes de l’O.T.A.N. et de l’ « Union transatlantique », construit les conditions d’une terrible guerre impérialiste contre la Russie et contre les pays du Proche-Orient. N’oublions pas le rôle de l’ U.E. et de l’Allemagne capitaliste « réunifiée » dans le démantèlement de la Yougoslavie et de la Tchécoslovaquie. Et que dire de la subversion organisée dans les ex-pays socialistes à coup de pseudo-révolutions « oranges » qui tournent vite à la contre-révolution brune (Ukraine). En réalité, derrière le masque des « droits de l’homme » et de l’ « ingérence humanitaire », l’U.E. c’est le Quatrième Reich en formation sous la houlette de l’Axe Washington-Berlin et de ses collaborateurs de l’oligarchie « française » !


En France, la « construction européenne » et « transatlantique » signifie la MORT PROGRAMMEE DE LA REPUBLIQUE ; destruction de l’industrie et de l’agriculture au nom de la « concurrence libre et non faussée » de Maastricht, découpage de la République une et indivisible en quinze « Länder » à l’allemande, substitution aux communes de monstrueuses « euro-métropoles », arasement des services publics, de l’Education « nationale », de la laïcité à la française, du cinéma, de la chanson françaises…


On comprend alors le rôle du « parlement » européen : l’oligarchie capitaliste veut donner une apparence « démocratique  à sa dictature supranationale. Mais un parlement représente un peuple, or il n’y a pas de peuple européen! Il y a un peuple français, une peuple italien, un peule grec, chacun ayant sa langue, son histoire et sa souveraineté. Le reste c’est de l’enfumage pour camoufler les diktats de la Table ronde des industriels, qui fait la pluie et le mauvais temps à Bruxelles ! La base de la démocratie, c’est la nation républicaine coopérant à égalité avec les autres pays ; c’est pour cela que le grand capital veut remplacer la République française, mais aussi l’Espagne, l’Italie, la Belgique, par une « Europe des régions » obéissant au vieux précepte impérialiste : « diviser pour régner » !


C’est à tout cela que nous devons dire NON en boycottant consciemment, politiquement, civiquement, la mascarade des élections européennes.


En effet, voter même blanc ne suffirait pas : cela reviendrait à refuser les listes en lice tout en acceptant le cadre supranational totalement verrouillé (que le PS ou la droite européenne gagne l’élection ne changera pas un iota à la politique de Bruxelles !). S’abstenir activement, ce sera au contraire délégitimer cette U.E. qui nie notre souveraineté, base réelle de notre citoyenneté. Boycotter, non pas toute élection, mais cette élection supranationale, ce sera donc un acte militant pour le progrès social, l’emploi, la nation, la démocratie et la paix.


S’abstenir, boycotter, ce sera aussi refuser le carcan de l’euro, cette arme mortelle pour nos salaires et pour l’emploi productif ; ce sera agir pour rendre au peuple la souveraineté monétaire et budgétaire sans lesquelles demeureront impossibles la ré-industrialisation de la France, la nationalisation des grandes sociétés capitalistes, le refus de rembourser la « dette » bancaire, la relance du progrès social, la sauvegarde des acquis sociaux et démocratiques du Conseil National de la Résistance, du Front populaire et de la Révolution française.


S’abstenir, boycotter, ce sera en outre dénoncer le mensonge d’une « Europe sociale » qui paralyse le mouvement populaire et les syndicats. Car il ne peut pas y avoir une U.E. progressiste : un crocodile ne peut pas devenir végétarien ! L’U.E. a été faite pour une seule chose : briser les conquêtes ouvrières, dominer les peuples de l’Est et du Sud, proscrire le socialisme en Europe !


S’abstenir, boycotter, ce sera aussi clamer notre aspiration à une République sociale, souveraine et fraternelle, ce sera agir en citoyen respectueux de ce grand acquis de la Révolution de 1848 qu’est le suffrage universel.


Ndlr : les militants du PRCF répondront présents partout en France à l’appel du CNR-RUE (comité national de résistance républicaine à l’Union Européenne). Pour faire de la vague d’abstention citoyenne un tsunami au coté du très large rassemblement citoyen du CNR-RUE et des CDR-RUE

Signez l’appel national du CNR-RUE, rejoignez la campagne pour le boycott de l’élection européenne.

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !