Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 09:16

 

140828-orientlejour-copie-1.jpg

 

Israël et les Pales­ti­niens ont annoncé hier un accord pour un cessez-​​le-​​feu per­manent au 50e jour d’une guerre qui a fait plus de 2 100 morts pales­ti­niens, près de 70 côté israélien, et dévasté la bande de Gaza. Le Caire a indiqué que les deux parties avaient accepté « un cessez-​​le-​​feu global et réci­proque accom­pagné de l’ouverture simul­tanée des points de passage entre la bande de Gaza et Israël afin d’assurer l’entrée rapide de l’aide huma­ni­taire, des secours et des moyens de reconstruction ».


À l’entrée en vigueur du cessez-​​le-​​feu, à 16h00 GMT, des tirs de joie ont résonné dans la ville de Gaza, alors que l’accord prévoit, selon le médiateur égyptien, un allè­gement du blocus imposé depuis 2006 par Israël et qui asphyxie 1,8 million de Gazaouis. Dans les rues, au milieu des célé­bra­tions, Maha Khaled, une mère de famille de 32 ans, a lâché « Dieu merci, la guerre est finie ». « Je n’arrive pas à croire que je suis encore en vie, avec mes enfants. Cette guerre a été très dure et on ne croyait plus que la paix arri­verait », a-​​t-​​elle ajouté. Tamer al-​​Madqa, 23 ans, célé­brait, lui, « la vic­toire de la résis­tance ». « Aujourd’hui, Gaza a prouvé au monde qu’elle résistait et qu’elle était plus forte qu’Israël », a-​​t-​​il déclaré. Des res­pon­sables pales­ti­niens avaient d’abord annoncé le cessez-​​le-​​feu, ensuite confirmé par le pré­sident Mahmoud Abbas, tandis que les Israé­liens ont attendu jusqu’aux der­nières minutes avant son entrée en vigueur pour dire qu’ils avaient accepté « la pro­po­sition égyp­tienne d’un cessez-​​le-​​feu sans condition et illimité dans le temps ».


De son côté, le Hamas, qui a infligé à l’armée israé­lienne ses plus lourdes pertes depuis 2006 avec 64 soldats tués, a reven­diqué la « vic­toire », assurant avoir défait « la légende de l’armée israé­lienne qui se dit invin­cible » et obtenu l’allègement du blocus ter­restre et maritime, prin­cipale reven­di­cation des Pales­ti­niens. De plus, plu­sieurs diri­geants du Hamas, le mou­vement qui contrôle la bande de Gaza, et du Jihad isla­mique, la deuxième force dans l’enclave pales­ti­nienne, sont apparus hier soir en public, pour la pre­mière fois depuis le début de la guerre avec Israël il y a 50 jours. En effet, Mahmoud Zahar, un haut diri­geant du Hamas dans la bande de Gaza, et Mohammad al-​​Hindi, un des leaders du Jihad isla­mique, ont pro­noncé un dis­cours devant des mil­liers de Pales­ti­niens réunis dans le quartier de Rimal, dans l’ouest de la ville de Gaza. « Nous allons construire notre port et notre aéroport », a promis M. Zahar à la foule. Il a ensuite assuré que se pour­sui­vraient à Gaza « l’armement et le déve­lop­pement des capa­cités de la résis­tance ». « L’avenir est à nous, pas à l’occupant » israélien, a encore lancé M. Zahar, pro­mettant de « recons­truire toutes les maisons » détruites durant la guerre. Selon le Bureau de coor­di­nation des affaires huma­ni­taires de l’Onu (Ocha), 475 000 Gazaouis ont été déplacés, tandis que près de 55 000 maisons ont été tou­chées par les frappes israé­liennes, dont au moins 17 200 tota­lement ou quasi tota­lement détruites. « Nous voulons ren­forcer notre union avec le Jihad isla­mique et tous les mou­ve­ments de la résis­tance pour libérer toute la Palestine », a encore ajouté M. Zahar, alors que pour la pre­mière fois pour ces négo­cia­tions indi­rectes avec les Israé­liens, les Pales­ti­niens ont envoyé au Caire une délé­gation repré­sentant le Hamas, le Jihad isla­mique et l’Organisation de libé­ration de la Palestine (OLP) qui cha­peaute l’Autorité palestinienne.


Date butoir


Les États-​​Unis ont rapi­dement dit « sou­tenir tota­lement » cet accord qui, selon un com­mu­niqué de la diplo­matie égyp­tienne, per­mettra aussi « la pour­suite des négo­cia­tions indi­rectes (au Caire) entre les deux parties sur les autres sujets dans un délai d’un mois après le début du cessez-​​le-​​feu ».


M. Abbas, quant à lui, a prévenu que les Pales­ti­niens ne s’engageraient pas dans de nou­velles « négo­cia­tions bru­meuses ». « Gaza a subi trois guerres en 2008/​2009, en 2012 (et en 2014), devons-​​nous nous attendre à une nou­velle guerre dans un an ou deux ? Et jusqu’à quand la question pales­ti­nienne restera sans solution ? » a-​​t-​​il lancé. La direction pales­ti­nienne se prépare à exiger que la com­mu­nauté inter­na­tionale fixe une date butoir pour la fin de l’occupation israé­lienne des ter­ri­toires pales­ti­niens. Si leur exi­gence n’était pas entendue, alors, disent-​​ils, ils adhé­reront à la Cour pénale inter­na­tionale (CPI), ce qui leur per­met­trait de pour­suivre des res­pon­sables israé­liens sur le dérou­lement des opé­ra­tions dans la bande de Gaza. De son côté, le secré­taire général de l’Onu, Ban Ki-​​moon, a sou­haité hier que le cessez-​​le-​​feu à Gaza soit « durable » et qu’il ouvre la voie à un « pro­cessus poli­tique » entre Israël et les Palestiniens.


Deux immeubles détruits


L’accord de cessez-​​le-​​feu conclu hier met ainsi un terme à 50 jours de vio­lence et plu­sieurs semaines de négo­cia­tions, entre­coupées de trêves tem­po­raires régu­liè­rement rompues. Le dernier cessez-​​le-​​feu avait tourné court au bout de neuf jours : il y a une semaine, les vio­lences avaient repris de plus belle, tuant 121 Pales­ti­niens et deux Israé­liens, portant à cinq le nombre de civils tués en ter­ri­toire israélien depuis le début de la guerre le 8 juillet.


Hier, avant l’entrée en vigueur du cessez-​​le-​​feu, des roquettes pales­ti­niennes se sont abattues sur l’État hébreu tandis que les drones israé­liens ont mené des raids meur­triers, tuant dix Pales­ti­niens. Deux autres ont été mor­tel­lement touchés par des tirs de chars israé­liens postés en bordure de Gaza. L’aviation visait depuis trois jours de nou­velles cibles dans l’étroite langue de terre sur­peuplée bordant la Médi­ter­ranée, ses appa­reils écrasant sous les bombes les immeubles les plus hauts. Deux bâti­ments de 14 et 16 étages – comptant des dizaines d’appartements rési­den­tiels et autant de familles – ont été réduits hier à des tas de débris après avoir été touchés par plus d’une dizaine de mis­siles. Qua­rante Pales­ti­niens ont été blessés dans l’effondrement des deux tours.


La branche armée du Hamas, les Bri­gades Ezzedine al-​​Qassam, a affirmé avoir répondu à ces des­truc­tions par « un tir sur Haïfa (dans le nord d’Israël) et quatre tirs sur Tel-​​Aviv ». Des tirs qui n’ont pas atteint ces villes, a assuré l’armée israé­lienne, qui a tou­tefois fait état de 98 roquettes tombées sur les villes bordant Gaza. Deux civils israé­liens ont par ailleurs été tués par la chute d’un obus de mortier dans le sud de l’État hébreu, près de l’enclave. Enfin, les mani­fes­ta­tions de joie ont fait au moins un mort dans les camps pales­ti­niens au Liban.

 

source: AFPS


Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Planète
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !