Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 22:23

nikonoff 2La Cour des comptes a remis son rapport public annuel pour 2012 au président de la République le 7 février. Pour accéder à ce rapport, cliquer ci-dessous :

http://www.ccomptes.fr/fr/CC/Sommaire-27.html


Ce rapport préconise une nouvelle cure d’austérité sans précédent. Une sorte d’équivalent aux plans d’austérité grecs, un test pour vérifier si le « modèle » grec est applicable en France. La presse ne s’y est d’ailleurs pas trompée et fait sa Une sur le sujet :

  • « La leçon d’austérité de la Cour des comptes » (Le Figaro économie, 9 février 2012).
  • « Présidentielle : la mise en garde de la Cour des comptes » (Les Échos, 9 février 2012).
  • « L’avertissement de la Cour des comptes aux candidats » (Le Figaro, 9 février 2012).
  • « La Cour des comptes préconise une véritable cure d’austérité » (Le Monde, 9 février 2012).

L’objectif annoncé est de ramener les comptes à l’équilibre en 2016 ou 2017 comme le souhaite la Commission européenne. Et comme s’y sont engagés Sarkozy, Bayrou et Hollande.


Rappelons que le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, a été nommé en février 2010 par le président de la République Nicolas Sarkozy. Rien d’anormal jusqu’à présent, sauf que Didier Migaud était député PS de l’Isère depuis 1988, président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, et que depuis 2008 il était membre du secrétariat national du Parti socialiste. Après avoir été nommé à la Cour des comptes il s’est retiré de la vie politique, abandonnant l’ensemble de ses mandats électifs et quittant le PS. Didier Migaud fait partie des « prises » de Nicolas Sarkozy, comme Eric Besson (ancien dirigeant socialiste et ministre de Sarkozy), Bernard Kouchner (ancien ministre socialiste et sarkozyste), Dominique Strauss-Kahn (socialiste proposé par Sarkozy au poste de directeur général du FMI), Pascal Lamy (socialiste proposé par Sarkozy au poste de directeur général de l’OMC).


Pour la Cour des comptes, les plans d’austérité de Nicolas Sarkozy sont très insuffisants


La Cour des comptes approuve les plans d’austérité de Nicolas Sarkozy mais considère qu’ils sont très insuffisants. Ils ont porté en 2011, en effet, selon la Cour des comptes, seulement sur « les hausses de prélèvements obligatoires », alors qu’il faudrait maintenant, selon l’institution de la rue Cambon, réduire la dépense publique.


La Cour préconise donc « de faire un effort complémentaire d’au moins 3 points de PIB, soit d’au moins 1 point de PIB (20 Milliards d’€) par an pendant trois ans [et non 5 ans comme le prétend Le Monde du 9 février], et d’accentuer sans tarder le ralentissement des dépenses. » Les « efforts » devraient concerner l’État, les collectivités locales et la Sécurité sociale. Ainsi, selon la Cour des comptes, « il faudra prendre des décisions très difficiles, allant très au-delà de ce qui a été arrêté à ce jour ».


Par conséquent, Didier Migaud a invité les candidats à l’Élysée à proposer « dès maintenant un programme détaillé, crédible, fondé sur des hypothèses réalistes ». Il est même allé plus loin dans le rapport de la Cour des comptes qui préconise une sorte d’adaptation française progressive au « modèle » grec, ce dernier pays étant devenu le laboratoire néolibéral. Voilà le programme que la Cour des comptes propose aux candidats à la présidentielle :

• Prolongation du « 1 sur 2 » concernant le recrutement des fonctionnaires.

• Poursuite du gel de la valeur du point de la fonction publique.

• « Ralentissement plus marqué » des dépenses des collectivités territoriales.

• Désindexation des retraites.

• Augmentation de la participation financière pour la santé (déremboursements…).

• « Réduction des tarifs des prestataires de soins » (médecins…).

• « Ralentissement de la croissance des dépenses locales ».

• « Ralentir la progression » des dépenses sociales.

• Diminution de la « prise en charge à 100 % des affections de longue durée ».

• « Désindexation temporaire, totale ou partielle, des prestations » sociales (1,0 Md€ d’économies par an pour les seules retraites).

• « Une réduction de deux points du taux de croissance des dépenses d’assurance maladie permettrait aussi d’obtenir une économie d’environ 3 Md€ ».


François Hollande va s’aligner sur la Cour des comptes


Le programme de François Hollande ne contient pas d’économies en dépenses, contrairement à ce que demande la Cour des comptes. Par ailleurs, son programme repose sur des prévisions de croissance du PIB surestimées : 0,5% en 2012 contre 0% pour le consensus des économistes ; 1,7% en 2013 contre 1% pour le consensus des économistes. Résultat ? S’il est élu, François Hollande dira que la conjoncture s’est dégradée et qu’il faut un supplément de rigueur par rapport à son programme. Le tour sera joué.


Cette situation semble avoir échappé à Jean-Claude Gayssot, l’ancien ministre communiste des Transport du temps du gouvernement de la Gauche plurielle (L’Humanité, 8 février 2012). Ce dernier, concernant le résultat du deuxième tour de la présidentielle, estime que « si le résultat est ce que nous espérons, qu’à la Bastille et ailleurs le peuple de gauche fête sa victoire. Tous ensemble ». Et puis quoi, encore ? Jean-Claude Gayssot, n’a-t-il pas compris que François Hollande mènera la même politique que ses « camarades socialistes » Papandréou en Grèce, Zapatero en Espagne et Socrates au Portugal ?


Le cas Jean-Claude Gayssot


Jean-Claude Gayssot, qui a été exclu du PCF pour avoir été candidat aux régionales sur la liste du socialiste Georges Frèche en Languedoc-Roussillon, considère que le Parti socialiste « veut, non transformer le système, mais l’amender, le rendre plus sociable, plus humain ». Ah bon ? Pour lui il faut qu’à la gauche du Parti socialiste existe une formation politique ayant « l’ambition de peser bien plus dans le rapport des forces. Le Front de gauche peut, je le souhaite, devenir cette formation politique ».


Quelle ambition ! Jouer le rôle d’un modeste poil à gratter du PS pour qu’en retour se dernier jette quelques os à ronger sous forme de postes d’élus ou de ministres à ceux qui ont renoncé à transformer le monde. Ce serait bien que le Front de gauche et le PCF se démarquent de cette vision pour affirmer que l’objectif du Front de gauche est de passer devant le PS, et que le Front de gauche ne gouvernera pas avec le PS.

 

 

Jacques NIKONOFF, le 13/02/2012

porte-parole du M’PEP et ancien président d’Attac.


Derniers ouvrages publiés :

  • « Sortons de l’euro ! Restituer au peuple la souveraineté monétaire » (Mille et une nuits, 2011)
  • « La confrontation. Argumentaire anti-FN » (Le Temps des Cerises, 2012).

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans M.C.F.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !