Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 09:35

COMMUNIQUE


LA000000-MPEP.png GAUCHE     D'OPPOSITION 

 

 

 

Des délégations du Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP) et la Gauche d’Opposition (GO), courant d’idées au sein du Front de Gauche (FdG) se sont rencontrées le 14 juin 2014 à Paris pour analyser leurs positions politiques respectives et identifier les points de convergence et de divergence des deux organisations, afin d’envisager d’éventuelles formes d’actions communes. Au préalable, chaque organisation s’est présentée et a fait part de ses objectifs et priorités politiques.

  • La Gauche d’Opposition (GO) (www.gaucheopposition.fr) se présente comme un laboratoire d’idées (« think tank ») au sein du Front de Gauche. Considérant que les institutions européennes en l’état sont des freins à l’application du programme « L’Humain d’abord » et que « l’Europe sociale » tant promise sur les bases de la construction actuelle n’est qu’une chimère, GO entend faire avancer le FdG sur la question de la souveraineté nationale, condition sine qua non à la naissance d’une souveraineté populaire.
  • Le M’PEP (www.m-pep.org) a tenu son congrès fondateur en mai 2008. Le referendum de 2005 sur le traité constitutionnel européen (TCE) et ses suites constituent pour le M’PEP l’évènement socle qui pose les questions essentielles sur la « construction » européenne, la démocratie et l’instauration d’un nouvel ordre économique néolibéral à l’échelle mondiale, mais aussi sur la déliquescence de la gauche. Son objectif est de contribuer à construire un socialisme du XXIème siècle. A ce titre, ses priorités politiques sont la sortie de l’euro et de l’Union européenne (UE), condition décisive pour résoudre la crise, notamment le chômage, la souveraineté populaire qui est au centre du débat politique et la démystification de la mondialisation. La Charte de La Havane de 1948 est le texte référent avancé par le M’PEP comme appui à une alternative au système de libre échange du commerce international. La stratégie politique adoptée par le M’PEP, conformément aux décisions prises à son dernier congrès de janvier 2013 est définie selon deux axes : (i) la participation à la création d’une grande force politique de gauche, (ii) l’alliance politique pour porter l’exigence de la souveraineté nationale inspirée par le programme du Conseil national de la résistance (CNR). Malgré plusieurs demandes pour intégrer le Front de Gauche (FdG), sur la base du respect et la reconnaissance du pluralisme et de la diversité politiques, le M’PEP n’a pas été accepté au motif que ses positions sur l’Union européenne étaient incompatibles avec le programme du Front de Gauche. Pour le M’PEP, le programme du Front de Gauche, « L’Humain d’abord », n’est pas applicable dans le cadre des institutions européennes.

A l’issue de cet échange d’informations, les deux organisations expriment un accord pour porter la même analyse politique sur les résultats des deux dernières élections municipales (mars 2014) et européennes (mai 2014). Les résultats obtenus aux élections européennes placent le Front de gauche dans une situation tragique. Les ambiguïtés du Front de Gauche sur l’Union européenne, l’absence de réponse claire sur la souveraineté nationale expliquent très largement le faible score du Front de Gauche à ces élections, notamment par rapport au vote exprimé en faveur du Front national (FN). Ceci confirme la nécessité d’engager un large débat politique avec l’ensemble des forces progressistes afin de créer un rapport de forces en faveur des classes populaires. Sur cette base, le M’PEP et GO ont souhaité identifier les points de divergence et de convergence entre les deux organisations.


Un premier point de divergence est apparu à propos des élections européennes. Malgré toutes les critiques adressées au Front de gauche pour son programme « Rompre et refonder l’Europe », GO a appelé les électeurs à voter pour les candidats du Front de gauche, considérant que les élections européennes doivent être les élections du courage politique et de l’émancipation populaire. De son côté, le M’PEP considère que le système même de l’Union européenne a été conçu pour annihiler les souverainetés nationales afin de ne permettre qu’une seule politique, celle favorable aux intérêts des classes possédantes. Dès lors, l’élection du Parlement européen ne peut être qu’une mascarade destinée à faire croire que l’Union européenne est démocratique. C’est pour cette raison que le M’PEP a appelé à boycotter les élections du Parlement européen, en participant activement à une campagne de boycott lancée par un Comité national de résistance républicaine à l’Union européenne (CNR-RUE). La question de la sortie ou non de l’Union européenne constitue un second point de divergence. En effet, GO s’accorde avec le Front de gauche sur le concept de « désobéissance à l’Union européenne », estimant qu’une fois sortie de la monnaie unique, si la désobéissance est une rupture clairement assumée (avec fin d’application des traités et désobéissance aux institutions), la question de la sortie formelle n’est plus qu’un détail technique. De son côté le M’PEP affirme l’impossibilité et l’inopportunité de changer l’Union européenne de l’intérieur et à ce titre préconise la sortie unilatérale de l’Union européenne comme le permet le traité de Lisbonne. Un dernier point de divergence tient au fait que GO assimile toujours le Parti socialiste (PS) à la gauche, alors que le M’PEP considère à présent le PS comme un adversaire politique et un parti n’incarnant plus une politique de « gauche », comprise comme favorable aux classes populaires.


Trois points de convergence majeurs existent entre le M’PEP et GO. La question du protectionnisme est un aspect majeur notamment par rapport aux enjeux économiques, sociaux, sanitaires et écologiques. C’est une question fondamentale qui s’inscrit dans un processus de démondialisation afin de remplacer la concurrence par la coopération entre les pays. GO revendique la mise en place d’un protectionnisme de gauche. De son côté, le M’PEP situe la mise en œuvre de mesures protectionnistes unilatérales en s’inspirant de la Charte de La Havane rénovée, signée par 52 Etats en 1948 et qui devait constituer la base pour la création d’une Organisation internationale du commerce (OIC). Le second point de convergence est la nécessité pour la France de sortir de la zone euro et de s’orienter le cas échéant vers un projet de monnaie commune entre les Etats européens. Le troisième point de convergence est celui de la souveraineté nationale. Le M’PEP et GO expriment l’un et l’autre toute l’importance de la nation, seul cadre actuel d’expression de la souveraineté populaire et donc d’expression de la démocratie, seul niveau susceptible de changer les choix européens. Rompre avec le tabou de la nation est pour GO et le M’PEP le moyen de contrecarrer le discours politique du Front national (FN).


Le M’PEP et GO se félicitent de cette rencontre positive qui a permis de reconnaître plusieurs points de convergence fondamentaux dans le contexte politique actuel, notamment au niveau du clivage idéologique qui s’exprime autour de la question européenne. Les deux organisations souhaitent poursuivre ce dialogue constructif et envisagent différentes actions communes dans le respect du pluralisme et de la diversité politiques. Des initiatives seront prises de part et d’autre à cet effet.


Le 25/07/2014-Rencontre M’PEP et GO :
Pour le M’PEP : Anne Le Corre, Clément Martinelli, Michel Marchand
Pour GO : Laura Garnier, Kevin Victoire.

 

source: gaucheopposition.fr

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans France
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !