Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 22:54

120219-maurikos1.jpgParlement grec: le ton monte entre partisans du plan du FMI et de l’Union Européenne et opposants à la politique d’austérité et de misère. Excédé par le discours du gouvernement, le député communiste Giorgos Mavrikos réexpédie une copie du mémorandum en direction du banc des ministres.

 

Lors du vote, au parlement grec, dimanche soir, sur le nouveau plan d’austérité de la Troïka, la Secrétaire Générale du Parti Communiste (KKE), Aleka Papariga, s’est adressée au gouvernement Droite/ Social-démocrate:
« Vous êtes littéralement en train d’essayer de faire plier les volontés de ceux qui souffrent, les pauvres au moyen d’une intimidation idéologique sans précédent. Désolée, je ne vous identifie pas à lui, mais Goebbels serait admiratif. Une énorme faillite pointe à l’horizon !A qui vous adressez-vous ? A ceux qu’on a déjà mis en faillite ?
Non, cette Grèce où le pays serait sauvé et le peuple en faillite ne nous intéresse pas (…)
Depuis ce matin, vous ne cessez de parler de chaos, même de guerre civile (…) Même la télévision d’État s’est tout à coup souvenue de l’épisode de la guerre civile (…) Nous apporterons notre réponse le moment venu.
Mais vous portez la responsabilité de porter devant le peuple de telles questions. Vous avez les échéances de la Troïka et de la Commission. Et je dis que de tels ultimatums n’ont pas été émis, même à la veille de guerres mondiales (…) Vous nous provoquez.
Nous vous avons écouté toute la journée parler de la guerre, nous dire que nous n’aurons aucune retraite, que nous recevrons des bons ou je ne sais quoi d’autre et à la fin vous nous parlez de guerre civile.Alors, maintenant, qui met le feu aux poudres?
Nous avons nos limites. Nous sommes polis, mais nous ne sommes pas des idiots…
Par conséquent, nous disons au peuple la chose suivante : une faillite d’ampleur s’annonce, que ce soit avec l’euro ou le drachme, nous ne pouvons le savoir par avance.

 
Deuxièmement, même si la Grèce améliore sa compétitivité, d’autres pays le seront encore plus. Dans le meilleur des cas, elle pourrait gagner 2 ou 3 places dans la hiérarchie européenne.


Mais cette compétitivité aura un coût encore plus élevé pour les travailleurs.

 
La Grèce sera sur-endettée sur 150 ans, comme ce fut le cas avec les prêts liés à “l’Indépendance”… En tout cas, celui qui est à terre n’a pas à craindre la chute.


Le peuple n’échappera pas à la faillite, peu importe ce qu’il acceptera, de travailler gratuitement, pour une, deux ou trois années.


Notre position, c’est  que les luttes empêcheront le pire. Mais il faut que le mouvement populaire se dirige vers le remplacement de ce système politique par un système politique où les travailleurs et le peuple auront le pouvoir.


Retrait de l’UE et annulation unilatérale de la dette!  il n’y a pas d’autre solution pour le peuple.


Le groupe parlementaire du  PC de Grèce a aussi réfuté le chantage du gouvernement avec des arguments choc:
“Aujourd’hui, les parlementaires, vous portez une responsabilité spéciale étant donné que vous approuvez une loi qui obligera les travailleurs à joindre les deux bouts avec un salaire de 489 euros, étant donné le coût élevé de la vie, et les jeunes à vivre avec un salaire de 440 euros au même moment où vous acceptez que seule une petite partie des chômeurs recevra 330 euros. [...]

Personne n’a le droit de condamner les travailleurs à un salaire de 400 euros. Allez-vous déclarer “nous allons vous enterrer vivant pour votre propre bien?”(…) Est-ce votre seule préoccupation la monnaie avec laquelle s’exprimera la pauvreté du peuple?
Le système a dépassé ses limites historiques. Il n’est même plus capable de fournir un morceau de pain afin de racheter notre conscience. [...] La richesse sociale aujourd’hui est incroyablement élevée et vous demandez au peuple de vivre dans les mêmes conditions qu’au Moyen-Age. Nous leur disons à tous de relever la tête, nous leurs disons qu’ils n’ont rien d’autre à perdre sinon leurs chaînes.»

 

 

source:le blog du front de gauche

du pays de Grasse

16/02/2012

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !