Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 19:49

Manifestation de dimanche à Paris : Présent auprès de nos compatriotes pour partager leur révolte et pour porter ses explications politiques, le PRCF refuse catégoriquement l’ « union sacrée » derrière les casseurs des conquêtes du CNR !

0000000-prcf logo

 

Dès la première minute, le PRCF a condamné sans restriction l’attentat odieux contre Charlie-Hebdo. Il condamne aussi avec écoeurement la tuerie qui vient de frapper plusieurs compatriotes juifs victimes du fanatisme antisémite le plus abject.


Nous partageons l’immense vague de colère et de dégoût qui secoue notre pays toutes sensibilités philosophiques et religieuses confondues et nous sympathisons avec les manifestations spontanées qui ont eu lieu partout en mémoire des victimes et en défense des valeurs démocratiques.


Nous pensons que le rôle des forces démocratiques était et reste d’organiser une riposte clairement républicaine, laïque, antiraciste et antifasciste indépendamment des forces malsaines du capital. Car tandis que certains surfent sur l’horreur pour cultiver le répugnant racisme antimusulman, certaines sont directement à l’origine de l’énorme crise morale que traversent à différents degrés, la France, l’Europe et le monde.


Les dirigeants des grands partis maastrichtiens qui, depuis des décennies démolissent les acquis de la Révolution française (principes de souveraineté nationale, de souveraineté du peuple, République une et indivisible, tout cela sacrifié à l’UE néolibérale, au Grand Marché Transatlantique, à l’euro-régionalisation, au viol permanent de la loi de séparation de l’Etat et des Eglises par les autorités pseudo-laïques de ce pays), ceux qui sapent journellement les conquêtes sociales du Front populaire et du CNR, tous ceux-là sont disqualifiés pour appeler à l’union sacrée derrière eux.


Sans que cela fasse oublier l’horreur des attentats de ces derniers jours, ni que cela disculpe en rien l’insupportable fanatisme religieux qui ressurgit sur fond de crise capitaliste, c’est un attentat permanent et relevant de la mort lente qui se commet chaque jour à l’initiative de nos dirigeants néolibéraux contre la classe ouvrière, le peuple et la nation. Et cet attentat qui fait des millions de pauvres, d’exclus, d’exploités, de précarisés, de mal payés, de mal logés, d’honnêtes gens et de jeunes privés d’avenir et de vie sociale, est perpétré froidement par les tenants policés de la funeste « construction » européenne qui strangule la France et l’Europe depuis tant d’années.


Cet attentat permanent contre tout le peuple que taisent les médias dominants, doit lui aussi être dénoncé et non pas cautionné à la faveur d’une émotion populaire qu’il est honteux de récupérer pour célébrer la pseudo-« démocratie européenne » et achever de détruire les repères politiques hérités de notre histoire nationale. Si nous n’y prenons garde, si les forces communistes, progressistes, républicaines, syndicalistes n’osent pas s’exprimer à contre-courant, notre pays sombrera dans une nouvelle guerre dite de religions qui n’aurait d’autre but que de masquer dans des flots de sang la dissolution euro-libérale de notre pays et la fascisation de moins en moins rampante de notre vie politique.


Solidaires de nos concitoyens et de leur émotion légitime, nous diffuserons dimanche notre communiqué du 7 janvier (un communiqué qu’ont repris de nombreux sites progressistes français et étrangers). Nous nous adresserons fraternellement aux manifestants de dimanche qui voudront bien faire le pas qui mène de l’émotion légitime et du deuil des victimes innocentes à la nécessaire analyse rationnelle et aux propositions POLITIQUES indispensables pour sortir de la noire impasse actuelle.


Mais en aucun cas nous ne défilerons derrière Hollande, Macron et Valls, qui ont trahi le peuple de gauche pour se coucher devant le MEDEF et pour attiser les ingérences de Washington sur tous les champs de bataille du Proche-Orient, de l’Ukraine, de la Libye et de l’Afrique subsaharienne. En trahissant les idéaux de Jaurès, et sans qu’encore une fois cela exonère en rien les tueurs de leurs crimes, la fausse gauche au pouvoir porte une énorme responsabilité dans le climat délétère qui règne sur le pays.


En aucun cas nous ne défilerons derrière Sarkozy, qui depuis toujours s’acharne sur les libertés, strangule le droit de grève, singe le FN et nourrit la xénophobie d’Etat pour mieux faire passer sa politique au service des privilégiés. Assez de ces gens qui prétendent qu’en réduisant encore et encore les libertés, et en s’apprêtant sans doute à exiger un « Patriot Act » pour la France, ils accroîtront la sécurité du territoire : les récents évènements viennent encore une fois de démentir ce mensonge liberticide !


En aucun cas nous ne défilerons derrière le MEDEF, dont la politique de délocalisation de nos industries, de démontage des droits sociaux, de privatisation des services publics, constitue une attaque permanente contre le monde du travail et la survie économique de la Nation. Les grands patrons dont la politique transforme des quartiers et des villes entières en déserts industriels ou en ghettos de la misère sont disqualifiés pour clamer « nous sommes Charlie ». De même que Cameron, Schröder ou Merkel, qui n’ont cessé de réduire les droits ouvriers, le défilé hypocrite de ces « Charlies faux-nez » insulte post mortem des hommes comme Wolinski qui ont constamment dénoncé l’exploitation capitaliste.


En aucun cas nous ne défilerons avec le FN dont la présidente, digne héritière de son père, défendait encore il y a peu la torture en justifiant Guantanamo. Beaux défenseurs de la « civilisation » contre la « barbarie » en vérité !


En aucun cas, nous ne défilerons derrière Merkel.  Cette représentante d’un impérialisme allemand rendu à son arrogance martyrise les peuples du Sud de l’Europe en dictant sa politique d’usurier aux peuples français, grec, italien, portugais, espagnol, etc.


Ni derrière les dirigeants faussement solidaires de l’Union européenne, qui chaque jour exigent de nouvelles coupes claires dans les dépenses sociales françaises et qui se sont déshonorés en soutenant les putschistes ukrainiens de Kiev et leurs troupes de choc antisémites et néonazies.


Ni derrière les représentants de l’impérialisme US qui, avec ses vassaux, a semé la mort et la guerre civile au Proche-Orient et en Ukraine et qui tente présentement de déstabiliser le Venezuela.


Enfin, nous considérons la présence de Porochenko, l’héritier des putschistes ukrainiens soutenus par les néonazis de Pravy Sektor et de Svoboda, l’homme de la guerre sans merci contre le peuple ouvrier du Donbass et du « Mur » contre la Russie, comme une grave insulte aux victimes juives de ces derniers jours.


Notre solidarité ne va pas à ces faux humanistes d’un jour mais aux victimes des attentats de ces derniers jours, à leur famille, à leurs proches, aux travailleurs allemands en lutte, aux soignants anglais qui refusent l’austérité dans le système de santé, aux travailleurs belges ou italiens qui défendent leurs retraites ou leurs contrats de travail, aux progressistes américains qui  dénoncent le racisme policier US. En un mot, solidarité avec l’Europe des luttes, pas avec la mensongère union « nationale » des casseurs de France, ni avec l’U.E. des régressions tous azimuts !


En France, notre solidarité va aux militants associatifs et aux enseignants qui refusent au quotidien le racisme, l’islamophobie et l’antisémitisme, ainsi qu’aux syndicalistes qui  résistent à la répression patronale. Solidarité avec ceux qui font vivre « en bas » la liberté d’expression non pas AVEC mais CONTRE les médias du capital qui la confisquent.


Non à l’union sacrée derrière les hypocrites, oui au Front antifasciste, patriotique et populaire nécessaire pour sortir notre pays du broyeur euro-atlantique et pour reconstruire notre pays sur les bases de principe plus actuelles que jamais du Conseil National de la Résistance, oui à la fraternité sincère de tous ceux qui veulent agir pour une véritable République sociale, souveraine, fraternelle et pacifique dont la mise en place serait le meilleur hommage possible à ceux qui sont tombés sous les balles des criminels.

 

Le 10 janvier 2015. Le secrétariat politique du PRCF

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Libertés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !