Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 09:58

FRONT COMMUN DES SALARIES ET DE LA JEUNESSE POUR DEFENDRE LE SMIC, le POUVOIR D’ACHAT, LE DROIT DU TRAVAIL POUR TOUS !

140421-retrait-du-CPE.jpg

 

 

Alors que les salaires sont en berne et que le pouvoir d’achat des ménages diminue, Pierre Gattaz, président du M.E.D.E.F., a annoncé ce mardi vouloir l’instauration d’un salaire inférieur au SMIC, notamment pour les jeunes C’est une décision qui va nuire gravement  au pouvoir d’achat et à la croissance. Qui va appauvrir davantage et jusqu’à l’intolérable les ménages déjà terriblement malmenés par la politique d’austérité imposé par Bruxelles. Et surtout, c’est une décision qui tend à discriminer les jeunes, à les sortir du droit du travail ordinaire, à les sous-payer, à les habituer à être traités comme des salariés de seconde zone. Son effet principal ne sera pas de favoriser l’emploi des jeunes, mais de mettre ceux-ci en concurrence avec les anciens, qui sont déjà écartés de plus en plus tôt de l’emploi par le patronat. En réalité, la « gauche » hollandaise a tellement reculé devant le M.E.D.E.F., les états-majors syndicaux ont tellement étalé leur complaisance envers les accords Hollande-M.E.D.E.F., que Gattaz croit le moment venu de faire passer le « S.M.I.C. – Jeune » de Balladur, et pourquoi pas dans la foulée, le Contrat Première Embauche, que la mobilisation massive de la jeunesse scolaire et universitaire avait fait échouer en 2006.  


L’évolution du Produit Intérieur Brut dépend de la consommation et des salaires. L’augmentation générale du S.M.I.C. pourrait être un levier, à la disposition d’un véritable gouvernement progressiste, non seulement pour augmenter le salaire minimum actuellement très en-deçà de ce qui est nécessaire pour assurer les besoins minimaux des salariés et de leur famille, mais aussi pour favoriser les dynamiques salariales via les grilles de salaires dans les entreprises.


Il est compréhensible que ce gouvernement de la fausse gauche à genoux devant l’U.E. néolibérale et devant le grand patronat, se refuse à utiliser ce levier. Il s’enferme dans les préconisations du groupe expert sur le SMIC, celui-ci reprenant les thèses patronales qui font des salaires une « charge » nuisant à l’emploi alors que le travail est, avec la nature, la seule source de la richesse sociale. C’est pourtant par la reconnaissance des qualifications et par leur juste rémunération, associée à une politique de ré-industrialisation du pays gagée sur la nationalisation des entreprises stratégiques et des banques, que l’on relancera la consommation et la croissance.


Pour couronner le tout, Hollande qui doit être en mal d’idée social-libérales (sociales en paroles, libérales en fait) vient de déjeuner avec trois « économistes », MM. Philippe Aghion, Gilbert Cette et Elie Cohen, récents auteurs de l’ouvrage Changer de modèle, de nouvelles idées pour une nouvelle croissance, (éditions Odile Jacob) ouvrages très critiques contre la politique économique conduite par Hollande depuis 2012. Il est certain qu’à la sortie de cette rencontre, le Président de la République qui a l’oreille droite grande ouverte pour les patrons et l’oreille gauche bouchée pour les salariés, va non seulement poursuivre son cap sur la réduction de la « dette » et le sauvetage de l’euro sur le dos des travailleurs, mais va demander à son nouveau premier ministre Manuel Valls d’amplifier les mesures antisociales accompagnées du démantèlement de notre pays et de la fonction publique (territoriale et d’Etat) avec la création des grandes métropoles et la disparition des départements.

 Pour endormir la vigilance des jeunes et des salariés, la ministre Najat Vallaut-Belkacem prétend aujourd’hui que l’idée d’un S.M.I.C. jeunes n’est pas à l’ordre du jour. Elle « préfère » le développement de l’apprentissage à l’allemande. Bien entendu, l’apprentissage bien encadré a toute sa valeur, mais il n’est que de regarder le prétendu « modèle » allemand pour constater que cette « voie » consiste surtout à retirer prématurément les enfants de l’école tout en payant des rémunérations très inférieures au S.M.I.C., qui est d’ailleurs à un niveau dérisoire, pour ne pas dire misérable, en Allemagne. La prétendue « gauche » du P.S. serait-elle capable de faire encore pire que les blairistes déchaînés de Matignon et de l’Elysée ?

 L’avertissement donné par les Françaises et les Français à l’occasion des élections municipales n’ayant pas été entendu par Hollande et par sa clique du PS, une nouvelle occasion est donnée au peuple de sanctionner la politique menée dans notre pays sous injonction de l’Union Européenne et de Hollande-M.E.D.E.F. aiguillonné par l’U.M.P. thatchérienne.


 Le 25 mai, en boycottant les élections européennes, institution qui a apporté à l’Europe :

  1. 25 millions de chômeurs
  2. 54 millions de pauvres
  3. 50 millions de citoyens de l’UE qui vivent dans un foyer où personne ne travaille
  4. 43 millions qui ne peuvent se nourrir convenablement
  5. 4,1 millions qui sont sans abri
  6. Des milliers d’entreprises délocalisées au nom de l’article VI de Maastricht

 Vous refuserez le carcan de l’euro, arme mortelle pour nos salaires et pour l’emploi productif ; ce sera un acte citoyen pour rendre au peuple la souveraineté monétaire et budgétaire sans laquelle demeureront impossibles la ré-industrialisation de la France, la nationalisation des grandes sociétés capitalistes, le refus de rembourser la « dette » bancaire, la relance du progrès social, la sauvegarde des acquis sociaux et démocratiques du Conseil National de la Résistance, du Front populaire et de la Révolution française.

Il est par ailleurs nécessaire que, secouant la torpeur extrême des états-majors syndicaux euro-formatés et hollando-complaisants, les syndicalistes de lutte se concertent à tous niveaux, par branche, à l’inter-pro, à l’échelle nationale, sans négliger les contacts avec les lycéens et les étudiants, pour stopper net la grave offensive antisociale que le gouvernement Valls, plus populaire à droite qu’à gauche, a reçu mandat de mener contre le peuple.


La commission luttes du PRCF

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Eco-social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !