Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 00:22

ujc.jpg

 

 

Entretien avec Liudmila Dueñas et Leira Valdivia, dirigeantes de la JC Cubaine, sur la contribution critique de la jeunesse aux transformations en cours à Cuba, réalisé par Avante organe central du Parti Communiste Portugais (PCP)

 

Profitant de la présence au Portugal de l'Union des jeunes communistes de Cuba (UJC), organisation qui a participé à l'Assemblée de la Fédération Mondiale de la Jeunesse Démocratique (FMJD), Avante a échangé avec les deux jeunes dirigeants communistes qui assurent qu'à Cuba la jeunesse n'est pas spectatrice des transformations en cours dans le Pays, mais participe activement à la décision et à la mise en œuvre des orientations politiques.

 

Le processus de transformations en cours dans le pays, dont l'objectif affiché est de stimuler la production, de sauvegarder les acquis de la révolution et d'atteindre un nouveau cap en terme de développement économique et de progrès social, voit la jeunesse cubaine jouer un rôle central.

 

Et c'est qu'assure Liudmila Dueñas, première secrétaire de l'UJC, pour qui « il y a une réelle participation des jeunes, non seulement en tant que militants de notre organisation mais aussi en tant qu'étudiants ou travailleurs ».

 

Un exemple en est, affirme-t-elle, sa large participation au débat qui a précédé le VIème congrès du Parti communiste de Cuba, réalisé en avril 2011. Pendant cette période, « la jeunesse a exprimé librement ses opinions, critiques, suggestions qui ont été prises en compte », ce qui « s'est finalement reflété dans la proposition finale adoptée », a-t-elle ajoutée.

 

Concrètement, souligne-t-elle, on peut constater des changements pour ce qui est de l'accès au logement et de la réforme structurelle du système éducatif. Dans ce dernier cas, il a été conclu que bien que la formation supérieure devait rester un droit inaliénable de tous les cubains, il était nécessaire de rendre attractive « les filières de formation tournées vers la production industrielle et agricole ».

 

Dès le lancement du processus de débat, « près de 30 000 jeunes ont été intégrés au travail de la terre ». Leur contact avec la réalité a permis de mieux saisir les transformations dans ce secteur d'activité, par exemple « pour ce qui est de la politique des prix » ou « de la diversité des cultures », ce qui, à son tour, a eu des résultats positifs en termes de diminution des importations, en permettant de libérer les ressources nécessaires à la« consolidation de notre système social », a expliqué Liudmila Dueñas.

 

« Il est évident que toutes ses inquiétudes et ses aspirations des jeunes cubains ne vont pas trouver une réponse immédiate », concède la première secrétaire de l'UJC. Mais ce que l'on peut observer, c'est que les appels à « l'efficacité et à la discipline au travail » ont été bien reçus par les jeunes.

 

Renforcer la conscience de la jeunesse

 

Une part centrale de ce processus tient dans le renforcement de la conscience de la jeunesse quant au « contexte international dans lequel se trouve Cuba – pays pauvre et sous blocus depuis plus de 50 ans – et à la construction de solutions pour aller de l'avant, en dépit de toutes les difficultés qui nous sont imposées », a par ailleurs souligné la dirigeante.

 

« Plus de 70% de la population de Cuba est née après la révolution » rappelle, de son côté, Leira Valdivia, responsable de la section internationale de l'UJC. « Ce qui signifie qu'ils n'ont jamais vécu de période d'apaisement économique, étant toujours confrontés au blocus des États-Unis avec ses conséquences ».

 

Pourtant, poursuit Leira Valdivia, « dans tous les processus d'ajustement auxquels nous avons été contraints, ce sont toujours les jeunes cubains qui ont été à l'avant-garde dans la prise des décisions et dans leur mise en oeuvre ». Ce n'est pas différent cette fois-ci, insiste-t-elle, concluant qu'il « existe dans notre société un dialogue permanent entre institutions et peuple », ce que l'on peut constater « en ce moment dans l'analyse des résultats réalisée par l'ensemble de nos organisations politiques », dans « l'application des grandes orientations adaptées aux limites et au potentiel de chaque province ou de chaque centre de production », dans« la responsabilisation de tous » dans l'effort collectif.

 

Important dans la préservation d'une conscience sur la situation de Cuba a été également « un travail d'information constant pour que les jeunes n'oublient pas que c'est la politique nord-américaine de sanctions qui empêche Cuba de se développer pleinement », et « sa législation extra-territoriale qui interdit à de nombreuses nations et entreprises d'entretenir des relations avec notre pays », affirme Leira Valdivia.

 

« Les jeunes doivent réaliser combien est limitée notre marge de manœuvre, pour qu'ils soient plus efficaces et conséquents », souligne-t-elle.

 

Des exemples à ne pas oublier : les Cinq cubains

 

Ont également joué un rôle important dans la formation des jeunes cubains, les Cinq patriotes cubains, incarcérés illégalement et injustement aux Etats-unis. Une fois épuisés les recours légaux, il ne reste qu'à « insister sur l'amplification de la solidarité et de la revendication de sa libération », en particulier « chez les jeunes nord-américains », qui sont ceux qui vont « poursuivre la bataille », a rappelé Liudmila Dueñas.

 

Les jeunes cubains le feront également, a-t-elle également, si « nous continuons à réaliser un intense travail d'information sur le cas de ces Cinq héros », et « l'exemple qu'ils nous offrent » étant donné que, « même dans les conditions les plus difficiles, ils n'ont jamais trahi leur peuple ni leurs idées ».

 

« Si nous y parvenons – a ajouté Leira Valdivia – les jeunes cubains vont rester du côté de ceux qui, lorsqu'ils étaient plus jeunes, ont défendu le plein exercice de la souveraineté et le droit d'un peuple à décider de lui-même ».

 

Et nous en avons conclu que cela signifiait plus qu'exiger la libération de cinq combattants, mais bien se battre pour que tout un peuple conserve sa liberté.

 

 

source:solidarite-internationale-pcf

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans M.C.I.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !