Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 20:48

0000000-prcf_logo.jpg

 

 

Le gouvernement Valls-MEDEF. et Macron-Merkel a décidé d’en finir avec le principe fondateur de la Sécurité sociale qui est l’universalité des prestations.


Les sociaux-libéraux en place (sociaux en paroles, néolibéraux en pratique) veulent en effet soumettre les allocations familiales à « conditions de ressources ». Malgré son emballage pseudo-« égalitariste », cette disposition, actuellement débattue à l’Assemblée nationale, est mortifère pour l’avenir de la Sécu, des allocations familiales et de l’ensemble du système social issu de 1936 et du CNR.


Rappelons d’abord que lorsque le ministre communiste Ambroise Croizat a construit la Sécu à la Libération, il l’a fondée sur le principe communiste « de chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins » (Marx), prétexte au nom duquel la droite ultra ne cesse de qualifier grotesquement la France de « dernier Etat communiste du monde ».


Rappelons aussi qu’à l’époque de Robespierre, la Première République française avait disposé que tous les enfants de France n’étaient pas seulement ceux de leur famille respective, mais ceux de la République (ce qui se traduisit ultérieurement par l’idée d’une instruction publique générale, gratuite, laïque et obligatoire).


Soumettre les allocations à conditions de ressources, ce sera négligeable pour les milliardaires qui veulent supprimer l’ensemble de la protection sociale. Mais, cela revient à exclure rapidement de la protection sociale les couches moyennes et les couples de salariés, notamment les ouvriers qualifiés, techniciens, ingénieurs, cadres… Et le précédent des Allocations familiales s’imposera ensuite non seulement aux remboursement des soins, mais aux retraites et aux indemnités chômage que certains voudraient réduire au minimum vital et dissocier totalement de la qualification POUR OBLIGER N’IMPORTE QUEL CHOMEUR A ACCEPTER N’IMPORTE QUEL « EMPLOI » à n’importe quel salaire…


En outre, cette manière de faire a pour BUT REEL de faire en sorte que rapidement, les couches moyennes « décrochent » du système social et qu’elles refusent de le financer par leurs impôts et par leurs cotisations puisqu’elles ne feront que payer sans cesse sans jamais rien recevoir. COMME LE PRCF L’A RECEMMENT EXPLIQUE DANS UN « BILLET ROUGE » publié sur www.initiative-communiste.fr et intitulé « LA SOCIAL-DEMOCRATIE DIVISE LE PEUPLE », ce sera alors la mort, voire le suicide sous influence de la protection sociale « à la française », ; en effet, la destruction du principe d’universalité fera que cette mort risque d’être RECLAMEE par une partie croissante des assurés sociaux. De même que les attaques incessantes contre les retraites par répartition vont finir par provoquer le décrochage des jeunes du financement des retraites : en effet, les contre-réformes successives les obligent à cotiser… alors que l’âge du départ en retraite est sans cesse repoussé pour les nouvelles générations !


Enfin, il est très vrai que les mesures odieuses du PS vont porter un coup à la vitalité démographique de la France, qui restait un puissant atout pour l’avenir de notre nation.

CE PROCEDE MACHIAVELIQUE EST UNE HONTE pour le PS et pour tous les PARLEMENTAIRES QUI NE VOTERONT PAS CONTRE DE TELLES MESURES RADICALEMENT ANTISOCIALES. D’autant que le vrai but de Hollande, Valls, Touraine, Sapin et autres destructeurs badigeonnés de rose, n’est pas de « rétablir la justice sociale », comme ils le prétendent, car les économies faites sur les couches moyennes n’iront en rien aux « couches défavorisées » et aux travailleurs les moins bien payés mais aux BANQUES par le biais du « remboursement de la dette » aux marchés financiers. Au lieu de quoi, il faudrait revenir à un système permettant à l’Etat d’emprunter à la Banque de France nationalisée à des taux très faibles au lieu de dépendre des prédateurs du système financier international auxquels la Banque centrale européenne, gavée de l’argent public et dépositaire de tout l’or français, se soumet volontairement en leur octroyant des prêts à des taux dérisoires tout en strangulant le peuple français (et les autres peuples dits « du Sud ») ;


Quant à l’UMP et aux prétendus « centristes » Bayrou et Cie, leurs criailleries contre les « mesures antifamiliales du PS » ne méritent que le mépris : non seulement ces partis sont d’accord pour sauver l’euro et rembourser les usuriers internationaux en dépouillant les travailleurs et le peuple de France, mais leurs propositions de guerre sociale contre les retraites, la fonction publique, l’Education nationale, le Code du travail, le CDI, les prudhommes, vont encore plus loin que celles du PS qui leur ouvre la voie.


Quant aux prétendus « frondeurs » et à l’ultra-maastrichtienne Aubry (qui fut la 1ère à proposer de moduler les allocations sous Jospin !), libre à Pierre Laurent (PCF-PGE) de les courtiser pour construire avec eux une énième version de feue l’euro-gauche plurielle en faillite ; chacun verra bien si Aubry et les « frondeurs » ont le courage politique, non pas de s’abstenir sur ces mesures en comptant sur les bourgeois du PRG et de l’UDI pour faire passer les textes, mais de VOTER CONTRE le lancement en grand du dé-(maas)tricotage de la Sécurité sociale.


PLUS QUE JAMAIS, ENTRE LEUR MAUDIT EURO, LEUR MORTIFERE UE, LEUR DESTRUCTIF REMBOURSEMENT DES USURIERS DES BANQUES ET LA DEFENSE DE LA FRANCE et de ses ACQUIS SOCIAUX, IL FAUT CHOISIR. La responsabilité des états-majors syndicaux euro-formatés qui restent passifs devant ces prédations ou qui n’organisent que des réactions symboliques, sans chercher à construire le « tous ensemble en même temps pour GAGNER » est écrasante.


C’est pourquoi le PRCF lance un appel pressant à toutes les organisations franchement communistes et franchement républicaines pour qu’elles préparent ensemble et sans plus tarder une grande manifestation unitaire pour la souveraineté nationale, la protection sociale, les retraites, les salaires, les services publics, le produire en France, les libertés démocratiques, la paix et la coopération entre tous les pays, et pour la sortie de la France de l’euro, de l’UE et de l’OTAN, dans la perspective d’une rupture révolutionnaire avec la domination du grand capital.

 

Le secrétariat politique

& La Commission des luttes du PRCF

Le 22/10/2014


Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans France
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !