Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 19:43

La cause est entendue, les ennemis de la démocratie et du monde occidental ont tenté d'envahir l'Ukraine pour venir en aide aux terroristes mais les preux chevaliers de Svoboda et du bataillon Azov ont valeureusement mis en déroute les forces du mal.


Jeudi 15 août, vers 17 heures, l'information prétendant qu'une importante colonnes de blindés russes qui aurait traversé la frontière ukrainienne a été détruite par l’artillerie ukrainienne est relayé par plus de 1000 sites d'information.


À l'origine de cette information : des journalistes du Guardian, de la BBC et du Telegraph qui auraient donc aperçu des dizaines de véhicules de transport de troupes blindés franchir la frontière, ce que l'OTAN et la Lituanie ont ensuite confirmé.


Le journaliste du Guardian explique que la colonne s'est d'abord arrêtée pour attendre la tombée de la nuit sur le côté de la route. Au crépuscule, elle s'est ébranlée pour emprunter une piste et passer à travers une brèche dans les barbelés.


Des militaires russes entrent en Ukraine à la tête d'une colonne de chars, le tout en agitant les bras pour bien se faire repérer par les "journalistes" anglais.


http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/six-questions-sur-l-attaque-des-vehicules-blindes-russes-en-ukraine_670661.html


Et d'un coup de baguette magique, l’artillerie ukrainienne a détruit des blindés russes, en tout cas, c'est qu'affirme le président ukrainien Petro Porochenko à David Cameron qui s'empresse de convoquer l'ambassadeur russe.

 

Si il n'y avait pas des milliers de morts civils, cela serait comique.


Donc les russes envahiraient l'Ukraine avec colonne de chars qui à profité d'une brèche dans les barbelés. Car c'est bien connu, les barbelés arrêtent les chars !


Et les ukrainiens qui sont incapables de prendre Donetsk depuis un mois déjà, auraient détruit cette colonne de blindés sans coup férir et sans que les russes réagissent.


Mais alors comment expliquer que pas une photo, pas une vidéo des carcasses des blindés calcinés, ni des morts et blessés, n'attestent ces faits alors que les journalistes étaient présents ?


L'armée ukrainienne, dont nous avons pu constater l'incroyable efficacité, a réduit ces chars en cendres en quelques secondes. Un peu comme l'avion du Pentagone !


"Les initiatives appropriées ont été prises et une partie (de la colonne) n'existe plus", a précisé Andreï Lisenko, porte-parole de l'armée ukrainienne, en s'adressant à la presse.


Comment croire que des blindés russes aient franchi la frontière ukrainienne et se soient laissés volatiliser par l'artillerie de Kiev sans laisser de trace ?


Et qu'est devenu le reste de la colonne ? Pas un prisonnier à exhiber devant les caméras ?

 

La vérité des faits n’intéresse visiblement pas les ''chefs du monde occidental'' quand on constate avec quelle célérité ils reprennent à leur compte les assertions de Kiev : ''Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne réunis vendredi ont demandé le retrait des forces russes de la frontière''.


''Les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont « pressé » vendredi la Russie de « stopper immédiatement toute forme d’hostilités » à la frontière avec l’Ukraine''.


"Je peux confirmer que la nuit dernière (de jeudi à vendredi, NDLR) nous avons observé une incursion, une traversée par les Russes de la frontière ukrainienne", a affirmé le responsable danois lors d'une conférence de presse à Copenhague''.


''Hollande « appelle la Russie à respecter l’intégrité de l’Ukraine »''


''Réunis à Bruxelles pour un point sur les crises irakienne et ukrainienne, les ministres appellent aussi la Russie à « retirer ses forces de la frontière »''


« Toute action militaire unilatérale de la part de la Fédération russe en Ukraine sous quelque prétexte que ce soit, y compris humanitaire, sera considéré par l’UE comme une violation majeure du droit international », ont ajouté les ministres européens.


« Je suis alarmé par les informations » sur une entrée de blindés russes en territoire ukrainien, « s’il y a des véhicules ou du personnel militaires russes en Ukraine ils doivent être retirés immédiatement ou les conséquences seront très sérieuses », a déclaré le ministre britannique des Affaires Etrangères, Philip Hammond. « C’est une situation potentiellement très dangereuse », a-t-il ajouté.


« Il s’agit d’une violation majeure » du droit international, a pour sa part lancé son homologue suédois, Carl Bildt. Le ministre danois, Martin Lidegaard, s’est également dit « profondément inquiet de l’attitude russe ces derniers mois mais aussi ces dernières heures ». « Les autorités russes doivent avoir conscience que, tant dans l’UE qu’aux Etats-Unis, nous sommes très engagés à répondre à toute agression de la Russie », a-t-il ajouté.

 


Il est légitime de s'interroger sur les raisons de cette nouvelle offensive me(r)diatique contre la Russie et son gouvernement alors que parallèlement ils ne cessent de proclamer la victoire contre les séparatistes et la prise imminente de Donetsk, depuis bientôt un mois !

 

En fait, la réalité sur le terrain semble bien différent malgré qu'une grande partie du territoire ''des rebelles séparatiste'' ai été repris par l'armée de Kiev. Cela aurait-il été le cas si les russes livraient armes et troupes aux séparatistes comme ne cessent de le répéter Kiev et ses commanditaires.

 

En réalité cette armée est au bout du rouleau tout comme le régime de Kiev. On assiste à un véritable effondrement économique et politique du pays, sa monnaie n'a plus aucune valeur.


Et malgré la cécité des journalistes et le silence des mé(r)dia, nous savons que la population sous le contrôle de Kiev s'oppose à l’enrôlement dans l’armée de Kiev, par exemple à Odessa, 300 réservistes sont traînés devant les tribunaux pour avoir refusé d'obéir à l'ordre de mobilisation générale pour aller combattre dans le Donbass.


Les Ukrainiens enrôlés dans l'armée régulière se rendent aux russes ou désertent. Hier encore 15 soldats ont passé la frontière pour se réfugier en Russie.


Kiev et ses commanditaires sont aux abois et ne peuvent plus compter que sur les mercenaires de Blackwater, dont la présence n'est plus mise en doute, et sur les milices nazis de Sbovoda, secteur droit, les bataillons du type bataillon Azov, qui sont composés de nazis provenant de divers états européens, dont la France , qui ne se cachent plus et revendiquent ouvertement une obédience nazi.


Il est urgent pour Kiev et ses commanditaires de briser la résistance des séparatistes avant que la contestation sociale ne prennent plus d'ampleur dans le reste de l'Ukraine confrontée aux exigences du FMI. Kiev va bientôt avoir besoin de ses escadrons de la mort face à la contestation sociale.

C'est pourquoi il est vital d’empêcher l'arrivée du convoi humanitaire russe qui permettrait à la population de Donetsk de résister quelques semaines de plus aux assauts des milices de Kiev.

 

Mais la situation ukrainienne ne se résume pas à la volonté du pouvoir en place à Kiev de mater sa population.


Derrière les marionnettes de Kiev se devine les agissements de Washington qui utilise la crise ukrainienne crée de toute pièce afin d'abattre Poutine et son régime qui ont le tort impardonnable de s'opposer aux visées de l'empire étasuniens.


Poutine n'ignore pas que le sort de la Russie n'aura rien à envié à l'Irak et à la Libye si d'aventure les russes cédaient aux pressions '' du monde libre ''.


Mais Poutine n'ignore pas non plus qu'un moindre faux pas de la part de la Russie, prétexte sera trouvé pour déclencher un conflit dont les conséquences sont incalculables.

 

Et quoi que l'on puisse penser de la Russie et de Poutine, si nous ne sommes encore de plein pied dans une guerre mondiale, ce n'est pas à Obama et à ses putes européennes que nous le devons, mais à la retenue des russes malgré les provocations, les dénigrements et les vexations dont ils été l'objet de la part du '' monde démocratique''.

 


par chapoutier

 

source: http://www.agoravox.fr [16/08/2014]

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Planète
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !