Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 21:43

UJFP

ujfp.gif

 

 

 

Pierre Stambul, coprésident de l'Union juive française pour la paix (UJFP), revient dans cet entretien sur l’engagement et le rôle de Bernard-Henri Levy en Libye et évoque l'assassinat de Mouammar Kadhafi, ainsi que la politique extérieure du Qatar. Il aborde également les réactions en Israël quant aux «révolutions» dans les pays arabes.

 

 

Le Temps d'Algérie : Le journaliste et philosophe Bernard-Henri Lévy (BHL) a, lors de la convention nationale du CRIF, reconnu avoir agi, en Libye, pour le compte de deux pays, Israël et la France. Que pensez-vous de cette déclaration ?

Pierre Stambul : Il ne faut pas fantasmer sur ce personnage. Il s'agit de quelqu'un qui est riche, possède des médias et est imbu de sa personne. Il est assez mégalomane et avide de notoriété. Il n'est, hélas, pas le seul personnage de ce type dans une société médiatique qui privilégie le fric et l'apparence sur l'honnêteté et les convictions. Il était risible de voir BHL à Benghazi avec Sarkozy et Cameron. Il essayait désespérément de monter sur la tribune et de se faire photographier.

Avant la Libye, il a produit le même genre de spectacle en Afghanistan ou en Bosnie. Il s'est aussi fait photographier sur un char de Tsahal.

Dans le même genre, Bernard Kouchner s'était fait photographier avec un sac de riz en Somalie. Le problème fondamental en Libye n'est pas celui de BHL. C'est, comme l'a expliqué Rony Brauman, qu'après le désastre complet des interventions impérialistes en Somalie, en Irak ou en Afghanistan, l'intervention en Libye remet à l'ordre du jour ces interventions et essaie de les légitimer.

Sinon, la première réaction israélienne au début des processus révolutionnaires dans le monde arabe a été celle de Zvi Mazel, ancien ambassadeur israélien au Caire, qui a déclaré : «les révoltes arabes sont une catastrophe pour les Juifs». Israël est davantage préoccupé par ce qui se passe en Egypte, où son ambassade a été attaquée. Je ne pense pas qu'ils aient eu la moindre influence sur ce qui s'est passé en Libye.

«Je ne l'aurais pas fais si je n'étais pas juif», a-t-il expliqué quant à son engagement dans la crise libyenne. Pourtant, des juifs épris de paix, comme vous, l'Union dont vous faites partie, et bien d'autres, sont pour la paix et contre l'injustice et l’intervention militaire d'où qu'elle vienne. BHL peut-il s'exprimer au nom de tous les juifs ?

Les juifs ont été en Europe des parias décrétés inassimilables, discriminés et assassinés en masse par un génocide au nom de ces conceptions racistes. L'ancien président Bush a déclaré la «guerre du bien contre le mal», le mal étant évidemment d'après lui «les musulmans ou les Arabes». Le gouvernement français est l'auteur d'une politique xénophobe d'Etat. Dans ce contexte, certains (BHL, le CRIF, des dirigeants israéliens…) voudraient que les juifs passent de l'autre côté du miroir et prennent leur part dans cette «guerre». Ces forces, aujourd'hui, sont, à mon avis, du mauvais côté sur tous les terrains. Elles ne luttent pas contre le racisme, ne défendent pas les sans-papiers, tolèrent le parti Front National ou lui font des appels du pied et soutiennent la destruction de la Palestine par le gouvernement israélien. Il ne fait pas de doute qu'on assiste, aujourd'hui, à une gigantesque manipulation de l'histoire, de la mémoire et des identités juives pour enrôler les juifs dans la croisade voulue par Georges Bush. Pour moi, BHL est représentatif de cette manipulation.

L'ambassadeur de France en Algérie a déclaré que BHL n'a pas été mandaté par le président français Nicolas Sarkozy pour le représenter en Libye, alors qu'on l'a vu l'accompagner dans ce pays après la chute du régime de Kadhafi. Que pensez-vous justement de cette question ?

Encore une fois, BHL fera tout pour se faire de la publicité, y compris affirmer qu'il renversera tout seul les régimes. Il ne faut pas donner  une importance exagérée à ce mégalomane même si on le voit régulièrement sur toutes les télévisions faire la promotion de son livre. Quant au président Nicolas Sarkozy, il faut rappeller qu’il avait reçu avec tous les égards le guide libyen Kadhafi en 2007.

Il avait conclu avec lui de nombreux accords commerciaux et un engagement que la Libye arrête et enferme les immigrés africains en route pour l'Europe. Aujourd’hui, il a signé les mêmes accords avec le nouveau régime libyen. Et il a très vite obtenu le retour de Total dans les champs pétrolifères. C'est ce qui l'intéresse, à mon avis.

Quelles seraient, selon vous, les raisons réelles de l'assassinat de Kadhafi le 20 octobre dernier à Syrte ?

Le journal Le Canard Enchaîné a écrit, sans être attaqué en justice, qu'Obama et Sarkozy avaient donné l'ordre d'exécuter sans jugement Kadhafi pour qu'il ne parle pas, c'est-à-dire qu'il ne raconte pas en détail les rapports excellents qu'il avait avec l'Occident avant le début de l'insurrection. En Syrie, toutes les forces de l'opposition au régime se sont prononcées contre toute intervention étrangère et en particulier contre toute immixtion de BHL. Voilà une position de bon sens.
     
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait déclaré que «les révolutions» dans des pays arabes causeraient leur retard plutôt que leur développement. Partagez-vous cette lecture ?

Pour Israël, les révoltes du monde arabe marquent un virage fondamental. Dans le cadre de la «guerre du bien contre le mal», les pays arabes étaient condamnés, selon des dirigeants israéliens, à avoir des chefs d’Etat dictateurs pour les préserver de l'intégrisme. Voilà que partout éclatent des révoltes exigeant liberté, démocratie et dignité.

Israël a déjà perdu son complice et allié privilégié dans la région (Hosni Moubarak) et pourrait en perdre d'autres. La question palestinienne s'est invitée dans les révoltes en cours comme l'ont montré l'ouverture de la frontière avec Ghaza ou l'attaque de l'ambassade israélienne au Caire. Donc Nétanyahou a raison d'être inquiet de ces mouvements de révoltes dans les pays de la région.

Comment voit-on au CRIF les «révoltes» dans le monde arabe ?

Franchement, le CRIF a d'autres chats à fouetter. Aux nouvelles que j'ai eu dernièrement, il y a des guerres de personnalités en son sein (pas sur des questions idéologiques) et BHL agit pour lui-même et pas pour le CRIF.

Croyez-vous que la Ligue arabe est utilisée pour internationaliser la situation en Syrie, comme cela a été fait avec la crise libyenne?
Les révoltes dans le monde arabe ont touché tous les régimes. Mais il y a un modèle qui s'en sort mieux que les autres, c'est le modèle des pays du Golfe que je qualifierai de féodal, patriarcal, esclavagiste et ultralibéral. Ces pays, qui soutiennent la révolte des Syriens, sont intervenus militairement en Libye aux côtés des Occidentaux et au Bahreïn pour écraser la révolte d'un peuple qui réclamait également liberté et démocratie.

L'Arabie Saoudite est puissante grâce au pétrole et à ses liens très anciens avec l'impérialisme.
Ce pays féodal a accueilli les dictateurs Ben Ali et Saleh, pratique dans la loi un antiféminisme forcené, inflige des conditions proches de l'esclavage aux immigrés et applique avec une grande cruauté la peine de mort. Son armée est intervenue pour écraser la révolte au Bahreïn.

De fait, les pays du Golfe contrôlent, aujourd'hui, la Ligue arabe qui devient ainsi le poisson pilote des Etats-Unis. Il me semble que la défense de la liberté et de la démocratie ne peut pas être à géométrie variable.

Que pensez-vous justement de la politique extérieure prônée par le Qatar et la couverture des événements par la chaîne de télévision satellitaire Al Jazeera ?
Cette question rejoint la précédente. Al Jazeera a souvent servi de média apportant l'information quand elle était bâillonnée. Cela a été clair pendant le massacre à Ghaza. Mais cette chaîne de télévision est très liée au gouvernement qatari qui est intervenu en Libye avec les impérialistes. L'histoire nous dira si le Qatar tire les ficelles de la Ligue arabe.  

                                                

M. A.

 

 

source:   Le temps d'Algérie  (3 décembre 2011)

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Planète
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !