Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 09:27

lu sur le blog http://lepcf.fr

 

 

 

 

140815-pyotr-simonenko

 

Le Premier secrétaire du Parti communiste d’Ukraine Petro Simonenko a commenté la destruction barbare de la statue de Lénine à Kharkov :

"Dès les premiers jours de l’indépendance, en détruisant des monuments, les représentants des organisations nationalistes, et aujourd’hui pro-fascistes, ainsi que les futurs oligarques et nouveaux riches, ont sans aucun doute essayé de détruire la mémoire historique d’un homme d’un travailleur, qui a créé notre pays, construit un ensemble unique en termes de développement de la science, de la culture, de l’industrie nationale.


C’est véritablement l’œuvre d’un homme appartenant au monde du travail. C’est pourquoi ils [les nationalistes et les oligarques] ont essayé de détruire les monuments, d’effacer de la mémoire des générations futures l’oeuvre de leurs ancêtres qui ont créé un pays unique, offert des conditions exceptionnelles pour le développement et l’épanouissement de chaque individu.

La première vague a éclaté, et après la destruction des monuments, en fait, a eu lieu aussi la destruction du pays. Nous avons perdu un potentiel économique immense et détruire l’unité de notre peuple multinational. Et cela est l’œuvre des oligarques et de ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui, qui ont instauré un régime national-fasciste, avec un seul but : piller le pays et imposer leur idéologie.


Nous pouvons dire que c’est aujourd’hui la troisième vague de vandalisme, parce que la première vague était liée à la période de l’ère soviétique – les monuments à Lénine et aux dirigeants de la révolution, la deuxième vague – fut la destruction de la mémoire historique de la Grande Victoire, la destruction de monuments aux héros de la Grande Guerre patriotique. La troisième vague et phase finale se déroule dans des conditions de guerre, une guerre civile dans laquelle des Ukrainiennes tuent d’autres Ukrainiens et la population civile est massacrée. Et dans cette situation, les monuments de la période soviétique, les monuments aux grands bâtisseurs sont détruits en même temps que l’intégrité territoriale, et c’est l’Ukraine même en tant qu’Etat qui est détruite.


Je ne dis pas cela par hasard, parce que derrière chaque action de ces voyous politiques il y a la vie de dizaines, de centaines, de milliers et de millions de citoyens ukrainiens. Ils perdent leur patrie, ils perdent leur Etat, ils perdent leur territoire, ils ont déjà perdu leurs acquis sociaux, quand ils avaient le droit au logement, à l’éducation, à la médecine, quand les travailleurs étaient assurés d’obtenir un emploi et un salaire garanti, des tarifs, des prix contrôlés. Aujourd’hui, le gouvernement, ou plutôt ce qu’il en reste, est utilisé pour satisfaire les ambitions des grands propriétaires fonciers et des oligarques, mais tout est fait pour qu’à la fin, nous accueillions les Américains et les multinationales européennes.


Un ami m’a raconté une conversation entendue dans le métro de Kiev. En anglais. Entre un jeune homme et quelqu’un qui s’est avéré être un journaliste. Lorsque le jeune homme a demandé dans quel ce but ce journaliste était en Ukraine, il a répondu qu’il étudiait la région. A la sortie de la rame il y avait deux femmes, et le journaliste a dit, en les montrant "Celles-là ne doivent pas être les maîtres ici, ce territoire doit nous servir, nous les Américains."

Ceci est la réponse à ceux qui oublient que les visées individuelles de quelques escrocs politiques qui sont au pouvoir ne servent pas seulment leurs intérêts cupides, mais aussi les intérêts de l’Occident, en particulier des États-Unis.


A Kharkov s’est produit un acte de vandalisme : on a détruit un monument à Vladimir Lénine, on l’a détruit au vu de tout le pays. C’est la preuve la plus claire que les vandales sont arrivés au pouvoir.


En décembre de l’année dernière, une journaliste m’a posé une question, en montrant un fragment de granit elle m’a demandé ce que c’était. Elle voulait savoir mon opinion sur la destruction du monument à Lénine sur la Place de Bessarabie. Une chose ne peut pas en être une autre : les Vandales ne font jamais le bien, ils font le mal et en détruisant les bases, ils détruisent l’avenir de notre nation. Ainsi, quand la journaliste m’a demandé ce qu’elle avait dans ses mains, je lui ai dit, " des fragments de l’Ukraine."


À une époque, les travailleurs de Kharkov, réalisant la vraie nature des dirigeants de la République populaire d’Ukraine, ont proclamé la ville première capitale de l’Ukraine soviétique. C’était une période de histoire où les profiteurs du grand capital vendaient l’Ukraine aux Allemands, la cédaient ou la vendaient aux Polonais, et en 1920, aux Français … Aujourd’hui leurs disciples, étant au pouvoir, ne font rien pour que l’Ukraine ait un avenir.

C’est pourquoi la destruction de la statue de Lénine à Kharkov aujourd’hui confirme une fois de plus : sous le pouvoir des vandales l’Ukraine n’a aucun avenir ".


Bureau de presse

Source : Parti communiste d’Ukraine : http://www.kpu.ua

http://www.kpu.ua/ru/7870/petr_symonenko_pry_vlasty_vandalov_buduschego_u_ukrayny_net

Петр Симоненко : При власти вандалов будущего у Украины нет

 

 

Réflexion de Danielle BLEITRACH:

Si je dis qu’avec cet acte des hooligans d’extrême-droite favorisé par les autorités nommées par Kiev, ils ont signé l’arrêt de mort de l’Ukraine… c’est que je sais ce que beaucoup de gens ignorent, l’attachement des populations à l’est pour les statues de Lénine et tout ce qui rappelle l’Union soviétique… Si je dis cela, il se trouvera bien sûr quelques individus qui croient tout savoir sans s’être jamais renseigné pour penser que j’exprime mes propres illusions… je ne suis pas personnellement attachée aux statues et autres symboles, et j’ai toujours refusé de visiter le tombeau de Lénine… pas par mépris mais par une autre conception de la manière dont on doit conserver la mémoire d’un révolutionnaire… Mais je crois qu’en France personne ne mesure à quel point les populations de l’est de l’Ukraine et de la Fédération de Russie comme la Biélorussie, restent attachées à l’Union soviétique, à la grande guerre patriotique… comment expliquer c’est comme une insulte adressée à l’héroïsme de leur grands parents… Ce qui s’est passé à Kharkov est très grave dans la possibilité de vivre ensemble en Ukraine… et ces hordes de nazis étaient exactement le fantasme qui a provoqué la révolte dans l’est… mais c’est sans doute trop difficile à expliquer à des gens qui croient tout savoir et qui sont totalement incultes…

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !