Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 16:13

La terre ne tremble pas seulement en Californie, mais aussi au Parlement de Kiev et sur tous les fronts que mène l’Ukraine, où les troupes fascistes vont d’une défaite vers un autre, puis tombent d’un Chaudron dans un autre.

 

140831-patrouille-de-kiev-a-Donetsk.jpg

Patrouille de troupes de Kiev à Donetsk

 

 

Le 18 août, The Daily Star a annoncé [1] que la journaliste engagée Tetyana Chornovol, qui a fait carrière comme chef anti-corruption, a jeté l’éponge après seulement six mois, à cause, selon ses propres mots, du « manque de volonté politique » au sein du gouvernement .


Chornovol, qui avait joué un rôle prépondérant dans la campagne anti-Janukowitsch, juge que son passage dans l’administration aura été « complètement vain ».


Une proposition de loi anti-corruption, pour se débarrasser de fonctionnaires qui avaient des liens avec la fameuse administration corrompue de Viktor Ianoukovytch, a été froidement bloquée par les parlementaires, de crainte des procès qui pourraient en découler.


Ensuite, est arrivée une lettre datée du 19 août et en provenance de Washington [2],  qui menace Kiev de perdre la prochaine tranche de fonds prévue par la Fonds monétaire international, en raison du peu de progrès dans la mise en œuvre des lois anti-corruption (ce qui a été exprimé avec beaucoup de mansuétude).


Le coup de tonnerre suivant arriva le 21 août 2014, quand le ministre de l’Économie, Pavlo Sheremeta, annonça sa démission, parce que, selon ses dires, il n’arrivait pas à faire passer les mesures correspondant aux réformes nécessaires. Sheremeta est un économiste formé par l’Occident, et nous savons ce que cela signifie. Il devait faire passer par le fouet les mesures rigides d’austérité, rebaptisées « Réformes », ce qui allait encore davantage mener le peuple vers la pauvreté.


Tout cela donne bien entendu la frousse aux parlementaires, qui pensent à la façon dont ils seront accueillis à leur retour chez eux, et qui comprennent qu’ils n’ont pas la moindre chance d’être réélus.


L’Ukraine est pratiquement en faillite. La monnaie est tombée à un niveau record [3], conséquence de la récession qui, depuis deux ans, tire l’économie vers le bas, dans un marais.

La démission de Sheremetats doit encore être confirmée par le Parlement, ce qui pourrait être le dernier acte dudit Parlement. Il sera probablement dissout et de nouvelles élections seront probablement organisées en octobre prochain.


La misère de ce gouvernement est aujourd’hui marquée par le fait que les rats quittent le bateau, qui sombre. Il faut aussi rajouter les défaites dans l’est de l’Ukraine dans la lutte contre « les terroristes et les sous-hommes ». Toutes leurs offensives se sont écroulés, les unités d’élite sont brisées ou anéanties. Ce qui reste de ces unités se trouve encerclé dans les différents Chaudrons dans le Donbass [4]. Elles n’ont comme alternative que de fuire vers la Russie, en abandonnant tout leur matériel militaire dans un état INTACT.


Et demain,  mardi 26 août, se tiendra la conférence à Minsk entre Poutine et plusieurs dirigeants européens [5]. Mais, selon La Voix de la Russie, un entretien particulier a été prévu entre Poutine et le Président-Roi du chocolat, Porochenko. Les thèmes seront probablement la crise ukrainienne, les questions humanitaires, la question des réfugiés, comme annonça le porte parole de Poutine, Peskow.


Tout semble annoncer que Porochenko n’a plus de cartes en main. Pour tirer de bons résultats de ces négociations, qui ressemblent à une partie de poker, il ne pourra pas se contenter d’afficher un meilleur visage que Poutine. Il est temps maintenant pour lui de se ressaisir, pour mieux battre en retraite. Cela n’est cependant pas sans danger, car derrière se trouvent « ses amis » des États-Unis, avec un pistolet braqué sur lui.



Traduit par Jefke pour vineyardsaker.fr


[1] Ukraine anti-graft chief quits, citing lack of ‘political will’ (dailystar.com, anglais, 18-08-2014)

[2] Ukraine risks losing IMF support over stalled anti-corruption laws (kyivpost.com, anglais, 19-08-2014)

[3] États-Unis Vs Ukraine : nouveau record du dollar face au hryvnia (vineyardsaker,  français, 29-08-2014)

[4] Carte des opérations militaires en Novorossia du 23 au 29 août 2014 (vineyardsaker,  français, 29-08-2014)

[5] [L'oeil itinérant] De Minsk au pays de Galles la clé, c’est l’Allemagne (vineyardsaker,  français, 29-08-2014)

 

Source : Erdbeben im Kiewer Parlament – Staat bankrott, Armee kaputt (einarschlereth.blogspot.se, allemand, 25-08-2014)

 

 

Article reposté de:http://www.vineyardsaker.fr [31/08/2014]

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !