Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 07:37

140523-prcf-b-copie-1.jpgalgré l’indécente propagande d’Etat en faveur de l’euro-mobilisation électorale (« votez n’importe quoi mais par pitié, votez ! »), le scrutin européen se traduit par une abstention majoritaire de classe et de masse en France et dans la quasi totalité des Etats-membres de l’Empire européen. Quelques chiffres :

  • taux d’abstention stable en France: 57% (1,75% de blanc et nuls) pour mémoire 59,3% d’abstention et 1,74% en 2009
  • Pays-Bas : 63% (le ¨PS parti communiste résolument eurocritique fait 9,6% devant les sociaux démocrates)
  • Grèce : 43,6% (Syriza en tête avec 26,7%, les communistes du KKE obtiendraient 6%)
  • République tchèque : 80% (11% pour le parti communiste de Bohème Moravie KSLM)
  • Hongrie : 70,8% (Le PRCF avait lancé un appel commun au boycott des élections européennes avec le PTH)
  • Portugal : 66,2 % (avec près de 12,5% pour le bloc CDU du Parti Communiste Portugais, résolument eurocritique et 4,5% pour le bloc de gauche allié du FdG)
  • Espagne : 55,3%
  • Italie : 40%
  • Danemark : 45% (Mouvement populaire contre l’Union Européenne 8% ; Gauche Radicale 7%)
  • Allemagne : 52,1% (Die Linke 8% et le partie anti euro AFD à 7,5%)
  • Autriche : 55%
  • Belgique :  10% (le vote est obligatoire, le PTB réalise une percée à 6% en wallonie)
  • Irlande : 48,8% (le Sin Fein ferait 17%)
  • Lituanie : 63%
  • Lettonie: 70%
  • Estonie : 63,5%
  • Roumanie : 65,3%
  • Slovaquie : 87%
  • Suède : 49%
  • Pologne : 77,3%
  • Croatie : 75,8%
  • Slovénie : 79%
  • Finlande : 59,1%
  • Grande Bretagne : 54%
  • taux d’abstention dans la totalité de l’UE : 56,89% (57% en 2009)

En France, malgré l’appât que représentait le décompte à part des votes blancs, malgré la caution qu’ont apportée plusieurs groupes soi-disant euro-critiques à la farce du 25 mai, l’abstention frise 60 % des inscrits. Cela signifie qu’en termes d’inscrits, le FN * représente 10,75 %, l’UMP 8,6%, le PS 6%, le Front de gauche 3%. L’UPR, qui appelait à la fois à sortir de l’UE et à participer à l’élection supranationale, fait 0,17% et DLR 2%. Espérons que les « députés »-croupions « élus » dans ces conditions auront la décence de diviser par deux les énormes émoluments qu’ils vont toucher pendant cinq ans pour amuser la galerie alors que sont déjà prises les décisions de passer à l’Europe fédérale (« saut fédéraliste européen »), de construire le Pacte transatlantique, de poursuivre la politique belliciste d’ingérence en Ukraine, de continuer à étrangler la Grèce, l’Espagne et le Portugal, de multiplier partout les mesures d’austérité du type « Pacte Valls-MEDEF », de diviser la France en dix euro-Länder à l’allemande en mettant fin à la République une et indivisible.


140527-affiche-boycott-lUE-212x300.jpgLe PRCF se félicite d’avoir milité à l’avant-garde et avec esprit de conséquence pour le boycott de ces élections qui ne sont que l’habillage de la dictatoriale UE atlantique, patronale, supranationale et fascisante. Il est heureux que plusieurs groupes communistes aient également pris part à cette campagne.


Le PRCF se félicite que cet Empire euro-atlantique agressif et en pleine expansion vers l’Est se soit vu opposer un refus de vote massif dans la République populaire du Donbass, où à l’initiative des mineurs flotte à nouveau le drapeau de Lénine, la majorité de la population rejetant par les urnes et par les armes les nazis-fascistes qui occupent le pouvoir à Kiev avec l’aval de l’UE, de Fabius et d’Obama. En termes de démocratie, les institutions européennes et celles des putschistes ukrainiens sous OTAN-nazie euro-atlantique, sont également ILLEGITIMES. Que partout, les peuples souverains s’avancent, classes ouvrières en tête, pour reconquérir leurs droits !


Déjà en 2009, le PRCF avait collé des milliers d’affiches et d’autocollants appelant à l’abstention citoyenne. Un pas unitaire supplémentaire a été réalisé en 2014 où le Comité national de résistance républicaine à l’UE, que soutenait le PRCF, a fait un important travail pour polariser politiquement la campagne, expliquer que participer à un vote supranational destructeur des souverainetés n’est pas un acte citoyen, en un mot pour permettre à l’abstention de passer de l’acte instinctif de rejet à l’acte politique de refus éclairé et conscient. Une fois de plus, c’est la classe ouvrière qui aura été à l’avant-garde de la lucidité puisque tout montre qu’elle est à la pointe de l’abstention politique de classe et de masse.


Tout en considérant que l’abstention était la position la plus juste, le PRCF tend la main aux républicains qui ont cru manifester une opposition suffisante en votant blanc, rouge ou nul, ou à ceux qui ont pensé s’opposer à l’UE en votant pour des listes prétendument euro-critiques. Il appelle à combattre plus vigoureusement que jamais le « rassemblement bleu marine » qui, non seulement a mené une campagne principalement xénophobe à l’unisson de Sarkozy, mais qui dans les faits, ne veut ni sortir de l’UE ni sortir de l’euro puisque Marine Le Pen subordonne cette sortie à un impossible accord avec Berlin.


A propos de la stratégie pour le moins ambiguë,  du Front de Gauche, synthétisé par son mot d’ordre « Rompre et refonder l’Europe », deux termes radicalement antinomiques, notons qu’elle aboutit à une défaite qui exige -enfin!- une clarification sur l’UE et l’euro, sur le rôle des luttes et contre le « crétinisme parlementaire ».


Plus que jamais, le PRCF continuera sur sa ligne de renaissance et d’unité d’action des forces communistes, de rassemblement des forces syndicales rouges, de Front antifasciste, populaire et patriotique autour du drapeau rouge, de réactualisation des valeurs du CNR, de lutte révolutionnaire pour que la France sorte de l’euro, de l’UE, de l’Alliance atlantique (OTAN) et du capitalisme prédateur dans la perspective du socialisme et du véritable pouvoir populaire.

Le PRCF appelle les communistes en recherche d’efficacité à s’abonner à Initiative communiste et à rejoindre le PRCF pour construire en redoublant d’efforts les bases d’une alternative populaire permettant à notre pays de revivre des « Jours heureux ».


Au rassemblement bleu-brun-bleu marine en gestation, au Parti Maastrichtien Unique (PMU) composé du PS, de l’UDI et de l’UMP, opposons le rassemblement rouge-Marianne symbolisé par l’alliance du drapeau tricolore, du drapeau rouge frappé de la faucille et du marteau et du Bonnet phrygien de l’émancipation populaire.


* NDLR : En 2009, l’extrème droite faisait 1,92 millions de voix, l’UMP 4,8 millions. A ces élections européennes 2014, le FN fait 4,7 millions de voix et l’UMP 3,9. Rappelons que le FN avait enregistré 6,4 millions de voix et l’UMP 9,8 millions de voix aux présidentielles de 2012. Le FN a donc fortement mobilisé..
En 2012, Mélenchon obtenait près de 4 millions de voix , il obtiendrait cette fois ci 1.2 million…

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !