Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 20:24

140123-BERGER-LEPAON-GATTAZ.jpg

BERGER (CFDT), LEPAON (CGT) et GATTAZ (MEDEF)-

 

 

Le mercredi 22 janvier s'est donc tenu au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) un forum regroupant :

  • Carole COUVERT,Présidente CFE-CGC
  • Thierry LEPAON, Secrétaire Général CGT
  •  Laurent BERGER, Secrétaire Général CFDT
  • Pierre GATTAZ, Président MEDEF

pour débattre du "Nouveau visage du syndicalisme ...", forum présidé entre autre par Jean-Paul Delevoye l'actuel  président du CESE.

 

Qui est Jean-Paul Delevoye?

Quelques éléments de repérage :

De 1982 à 2002 et depuis 2004, il est maire UMP de Bapaume

Il est député du Pas de Calais de 1986 à 1988. Sénateur de 1992 à 2002, président du groupe des sénateurs-maires.

Soutenu par l'Élysée, il brigue endécembre 1999 la présidence du RPR, mais il est battu par Michèle Alliot-Marie

De 2004 à 2011, il est le médiateur de la République

En octobre 2013, il annonce son intention de ne pas se représenter à la mairie de Bapaume. Il apporte son soutien au candidat PS Jean-Jacques Cottel pour lui succéder, ce qui entraîne son départ de l'UMP.


Voilà donc en gros le parcours d'un homme de droite reconverti d'une certaine manière dans la social-démocratie et tout à fait à l'aise dans le social libéralisme hollandais.


C'est pourquoi on ne peut pas s'étonner de l'initiative du CESE et de son objectif d'intégration des syndicats  dans les institutions de la République et dans le consensus respectueux des marchés et des patrons.


Jean-Paul Delevoye ne s'en cache d'ailleurs pas qui indique le 17 janvier dernier sur sa page Facebook  :

"mercredi au CESE se déroule un colloque organisé par la revue rh&m sur "le nouveau visage du syndicalisme" en présence de T. Lepaon, Carole Couvert, Laurent Berger, Pierre Gattaz qui ont en commun d'avoir tous récemment pris la tête de leur organisation syndicale. ma conviction est qu'en cette période de profonde transformation de notre économie et de notre société, nous avons besoin d'acteurs syndicaux forts pour accompagner ce changement. quelles sont aujourd'hui vos attentes envers le dialogue social ?"

 

Participer à ce forum comme l'a fait Thierry Lepaon, c'est donc cautionner cette orientation et sa mise en oeuvre d'accompagnement des contre-réformes en langage clair.

Et  qu'en pensent les militants et les organisations de base de la CGT?

_________________________________

 

Notons par ailleurs qu'aucune information, ni dans la presse, ni dans les organisations syndicales elles-mêmes, aucune information n'a filtré sur la réunion, ni avant ni après!


il est vrai sans doute que les petits arrangements entre acolytes ne s'accommodent pas d'une trop grande publicité.

 

 

source: frontsyndical-classe.org

(23/01/2014)

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Eco-social
commenter cet article
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 08:36

Femmes, frères, soeurs, enfants, tous dans la rue. Les Goodyear au complet sont descendus hier au centre d'Amiens pour dire leur détresse.

 

140119-CP.fr-Goodyear.jpg

 

Pour nous, le plus dur reste à venir... » Comme de nombreuses autres mères de famille, Géraldine, aide-soignante, épouse d'un salarié de Goodyear, est venue exprimer sa colère, hier après-midi, au centre-ville d'Amiens. Censée rappeler à la direction que « derrière chaque licencié il y a un drame familial qui se joue », la manifestation des familles du fabricant de pneumatiques en sursis a rassemblé hier samedi, environ 400 personnes devant l'hôtel de ville d'Amiens. Pourquoi devant la mairie ? « Tout simplement pour être vus », expliquent les manifestants dont la situation sociale va s'aggraver dans les jours à venir.

 

Chez Goodyear depuis 18 ans

Yannick, le mari de Géraldine, « bossait » dans l'usine d'Amiens nord depuis 18 ans. Le couple a quatre enfants et voit assez mal, désormais, comment rebondir. « Ils ont fait des propositions de reclassements à Montluçon (Allier). Est-ce qu'avec quatre enfants on peut déménager aussi facilement à 500 kilomètres ? », s'interroge Géraldine. « Sans compter que si mon mari retrouvait un emploi, moi je perdrai le mien... »

Un mari, un frère, un beau-frère, « beaucoup d'amis aussi » Originaire d'Amiens nord, Sandrine, assistante de direction dans une mission locale, a toujours « connu quelqu'un qui travaillait chez Goodyear. » Le coupe a trois grands enfants, dont un, ironie du sort, a lui aussi travaillé dans l'usine. « C'est triste de voir une entreprise comme celle-là fermer alors qu'elle réalise des bénéfices », estime la mère de famille.

« On sera toujours auprès d'eux ! », lâche encore Nathalie, salariée d'une clinique privée de la ville. « Mon frère travaillait chez Goodyear depuis 31 ans. Il a 50 ans. Qui le réembauchera à cet âge-là ? » Mickaël Wamen, le leader CGT de l'usine, a annoncé la création d'un « collectif des anciens de Goodyear » pour aider ceux qui ne parviendraient pas à s'en sortir. Après la première réunion de négociations qui a eu lieu vendredi, les salariés restent pour l'heure circonspects quant au montant de leurs indemnités à venir.

« On aura perdu une partie de notre vie »

« On va tout faire pour arracher un maximum qui soit à la hauteur du préjudice. On pourra peut-être en sortir en disant : on les fait cracher. Mais on aura perdu notre boulot, une partie de notre vie », a lancé le délégué CGT. « Travailler chez Goodyear, c'était peut-être pas la panacée. Mais enfin, ça nous a aidé à acheter une baraque, à élever les enfants. La prochaine lutte ce sera de nous reconstruire. »

 

P.M.

 

source: courrier-picard.fr

 

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Eco-social
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 12:45

140116-image002.png

 

 

 

Devant le blocage systématique de la direction, les salariés ont décidé d’occuper leur usine afin de protéger l’outil de travail.


Depuis fin novembre 2013, les salariés avec leur syndicat CGT bloquent le dépôt où plus de 240 000 pneus sont stockés en attente de livraison aux clients.


Après une négociation « prolongée » de presque 30 heures « non-stop » avec deux directeurs du site, le juge des référés a ordonné la « libération » des deux dirigeants dont TAYLOR le patron américain de TITAN, toujours aussi délicat dans ses propos, a déclaré « vous pouvez les garder, de toute façon ils n’ont aucun pouvoir de décision » (dont acte). En clair ces soi-disant « responsables » sont en place pour exécuter le sale boulot de liquidation de Good Year, aidés en cela par Hollande et Montebourg,  l’ami et le porte-parole  de TITAN.


Le syndicat CGT dans une lettre de quatre pages « accuse » le gouvernement Hollande d’aider à la fermeture de l’usine, d’aider une reprise « honteuse » (avec zéro salarié pour redémarrer l’agraire) de faire pression sur la justice pour que les décisions rendues soient totalement en contradiction avec le droit du travail. Les Good Year dénoncent un complot qui n’a qu’un seul but : faire taire la contestation sociale et vouloir mettre à genoux des salariés qui depuis 7 ans mènent une lutte de classe exemplaire face à une multinationale qui fait des milliards d’euros de bénéfices.


Le gouvernement de droite de Sarkozy en rêvait, le gouvernement social-démocrate d’Hollande veut le faire.


Démocratiquement les salariés avec leur syndicat CGT ont décidé que seule l’occupation de l’usine peut empêcher le bradage des 1173 emplois à moindre coût par la direction et les conséquences sociales qui en découlent.


Chacun est mis devant ses responsabilités : Good Year et le gouvernement à sa solde face aux salariés qui préservent « leur usine, leur outil de travail ».


La CGT a demandé à l’état d’obliger Good Year à négocier de meilleures primes de licenciements pour les 1173 salariés qui depuis le début de la semaine « sont dispensés de venir sur le site tout en étant payés », comme ils l’ont été du 20 décembre 2013 au 4 janvier 2014 et cela sans prendre une journée de congé.


Un rendez-vous important aura lieu le 15 janvier au TGI d’Amiens  avec une action en référé pour tenter d’obtenir la suspension du plan de licenciements, avant une autre action juridique visant à juger du bien-fondé de la fermeture de l’usine d’Amiens Nord.


Syndicalement des questions sont posées sur l’opportunité d’une riposte de grande envergure face aux licenciements (+ de 1000 par jour) subis par les salariés de notre pays. La France devient un désert industriel et économique avec l’aval des gouvernants « de gauche » à la botte des grands groupes capitalistes.


Des messages de solidarité arrivent tous les jours au local syndical CGT Good Year tels ceux envoyés par le syndicat des postaux CGT de Paris, du syndicat CGT de l’énergie de Paris et de nombreux salariés qui avec leurs syndicats CGT exigent une vraie riposte d’envergure afin de contrer les projets néfastes engendrés par le capitalisme financier et que seule la lutte et rien que la lutte pourra faire reculer les prétentions.


Depuis le début de la lutte il y a 7 ans Notre parti « COMMUNISTES »  soutient sans réserve les Good Year et continue d’affirmer que ce sont eux qui ont raison et appelle à une convergence nationale des luttes.

 

source: communistes.org

11/01/2014)

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Eco-social
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 12:30

140116-image004.png

 

Le syndicat GGT Goodyear écrit cette lettre en sa qualité d'association loi 1901 et donc écrit à la première personne.

 

Il y a 116 ans Émile Zola écrivait « J'accuse » s'en prenant ouvertement au pouvoir en place  contre une injustice sociale sur le dossier Dreyfus, aujourd'hui la GGT Goodyear accuse le gouvernement Hollande concernant une injustice sociale pour plus de 1100 familles directement concernées par une fermeture honteuse dans un groupe qui réalise des profits colossaux et des milliers d'autres emplois indirects.

 

Le gouvernement en chef d'orchestre ......

 

Depuis le mois de janvier 2013, nous assistons à un véritable complot autour du dossier Goodyear, le gouvernement Hollande est le chef d'orchestre et les autres acteurs jouant la musique, Goodyear, Titan et les juges sont tous au diapason.....

 

Le gouvernement non seulement cautionne la stratégie de Goodyear mais en plus il l’aide à la mise en place de la fermeture de notre usine pour mieux  permettre à M. Taylor (Titan) d'arriver ensuite en héros avec son nouvel ami Arnaud MONTEBOURG, l’objectif est de créer un buzz médiatique autour du sauvetage partiel des emplois sur Amiens Nord et bien évidement le seul héros de cette stratégie serait le ministre, son gouvernement et Hollande qui par ailleurs ne cesse de plonger dans les sondages.....

 

A cela, il faut aussi ajouter la loi sur la sécurisation de l’emploi (ANI) qui en réalité est la loi sur la sécurisation des licenciements, le gouvernement ne veut surtout pas que les Goodyear puissent une nouvelle fois empêcher la fermeture de leur usine alors que d'après la loi les salariés ne doivent plus pouvoir lutter contre les licenciements avant qu'ils aient lieu. Qu'est ce qui nous fait dire que nous sommes victimes d'un acharnement de tous à se débarrasser des GOODYEAR :

 

Tout d'abord nous avons depuis janvier 2013 perdu tous nos jugements, référés, appels... alors que jamais nous n'avons eu autant d'arguments, de preuves, ensuite, comment peut-on expliquer que l'état refuse de nous transmettre le rapport des inspectrices du travail qui ont courageusement relevé la situation calamiteuse à l'intérieur de notre usine et les dangers de morts auxquels les salariés sont exposés ?

 

Au lieu de tout faire pour que les informations rassemblées par les inspectrices soient données à ceux qui se battent pour la sécurité des salariés, le gouvernement fait tout pour que ce rapport ne puisse gêner GOODYEAR dans sa sinistre entreprise.

 

Pourquoi donc l'état met-il autant d'énergie et d'acharnement à nous refuser ce document, si ce n'est pour protéger les intérêts de Goodyear ????

 

Lors de nos entretiens avec Arnaud MONTEBOURG celui ci nous a indiqué que le projet Titan était un projet solide, depuis c'est silence radio.

 

Nous avons demandé à voir le projet Titan mais MONTEBOURG nous répond qu'il est le seul dépositaire de ce projet. Autrement dit, après la séquence humiliation, le Ministre du redressement productif se pose maintenant comme le seul représentant de TITAN en France.

 

Depuis quand le gouvernement français se comporte comme un notaire auprès de qui on consigne un projet d'entreprise en exigeant de lui le silence !

 

Nous avons écrit à la DIRECCTE et au Préfet pour obtenir des réunions, rien ne se fait au contraire, la DIRECCTE a validé chaque étape du PSE, elle a obéi sur commande de GOODYEAR.....

 

Et que dire du non-respect du droit du travail, des violations non stop des droits des salariés, du harcèlement où le gouvernement ferme les yeux et se retranche derrière des décisions de justice pilotées par ce même gouvernement .....

 

OUI, nous l'affirmons les salariés de GOODYEAR sont les bêtes noires du gouvernement Hollande, ce même Hollande qui est venu en octobre 2011 nous promettre que s’il était élu, il interdirait les licenciements dans les groupes ou entreprises qui font du profit, ce même Hollande qui a promis plus de droits pour les salaries et qui depuis deux ans fait tout le contraire.....

 

En validant sa candidature en qualité de président nous avons donc validé le projet de la Direction Goodyear.....

 

Nous accusons ouvertement le gouvernement d'aider à la fermeture de notre usine, d'aider à une reprise honteuse, de faire pression sur la justice pour que les décisions rendues soient totalement en contradiction avec le droit du travail, il sera donc responsable d'une explosion sociale sur notre usine et au-delà, nous dénonçons un complot qui est plus que visible, nous n'aurions jamais imaginé une telle magouille orchestrée !!!!

 

Nous dénonçons un complot qui n'a qu'un seul but faire taire la contestation sociale, faire plier des salariés qui depuis 7 ans arrivent à obtenir de la justice le maintien de leurs emplois, nous pensions pourtant que notre ennemi aurait été plutôt du temps de la gouvernance passée, mais aujourd'hui nous constatons que même si le gouvernement SARKOZY ne nous aurait pas fait de cadeau jamais il n'aurait osé faire ce que le gouvernement Hollande réalise !!!!!

 

Le gouvernement Hollande aide une multinationale qui fait des milliards de chiffre d'affaires et qui verse des dividendes aux actionnaires, à fermer une usine et licencier plus de 1000 salariés, où est la politique qui consiste comme le dit le Président à faire de I ‘emploi une priorité ?????

 

Tous les moyens de l’Etat qui sont censés être mis à notre disposition pour défendre l'emploi français sont mis à la disposition du groupe Goodyear pour lui permettre de réaliser sous l'ère socialiste ce qu'il n'a pas obtenu sous l'ère de la droite, c'est un constat accablant mais plus que réaliste !!!!!

 

Hollande aide donc Goodyear à fermer notre usine, tout est bloqué au plus haut sommet de l’Etat, tous les salariés se sont bien rendus compte de ce qui se trame en coulisse depuis des mois, la direction de Goodyear rencontre très souvent les services de l'Etat, et tous les services de l'Etat sont au service de Goodyear.

 

Que dire aussi des chiffres du chômage qui ne reflètent en rien la réalité, les petits boulots sous payés, les contrats aidés, les formations tout cela contribue à faire baisser des chiffres artificiellement, de plus en plus de Français sombrent dans la misère sociale, cette misère pousse un certains nombre d'entre eux à vouloir voter pour l’extrême droite ce qui est une énorme erreur mais ils veulent à travers ce geste faire passer un message qui un jour se transformera en explosion sociale, en guerre civile, car le quotidien de millions de français est devenu invivable....

 

Les Français, n'accepteront pas d'être comme les Grecs et les Espagnols qui ont été sacrifié par l'Europe et pour la finance. La crise, les dettes ne sont que le résultat d'une politique ultra libérale menée par des élus de gauche comme de droite, tous s'entendent pour appauvrir les pauvres et enrichir les plus riches....

 

Les Goodyear ne sont pas morts, nous allons non seulement dénoncer le complot dont nous sommes victimes mais nous allons tout mettre en œuvre pour que d'ici fin janvier des milliers de salariés se retrouvent dans la rue pour dire STOP à cette politique qui vise à aider les multinationales à se tirer en ayant à leur service toute la puissance de l’Etat français !!!!!

 

De même, qu'attendent les centrales confédérales de notre pays, bizarrement depuis que Hollande est au pouvoir il n'y a plus ou peu de rassemblement à l’appel des confédérations, sans agir elles cautionnent, pourquoi ne pas avoir répondu favorablement à nos nombreuses demandes d'une journée d'action massive au lieu de multiplier les actions isolées pour mieux écoeurés ceux qui veulent que ça bouge en laissant croire que la lutte du tous ensemble n'est pas possible ????

 

Faire semblant de résister et s'opposer tout en fermant les yeux, les confédérations syndicales n'exercent absolument pas leur rôle de devoir fédérer un mouvement d'ampleur, jamais dans notre pays il y a eu une telle colère contre le pouvoir financier et politique mais jamais nous n'avons aussi peu bougé......

 

Nous savons bien que ceux qui parlent trop fort et qui disent tout haut ce que pensent des milliers de citoyens gênent, oui alors les Goodyear gênent car nous dénonçons un système, où la seule place qui compte est celle du fric, où beaucoup de médias tentent de manipuler l'opinion public, il y aurait les méchants jusqu'au-boutistes de syndicalistes qui seraient responsables des fermetures d'usine et autres délocalisations et les patrons qui n'auraient pas d'autres alternatives que d'agir ainsi et à cela il faudrait ajouter un manque de flexibilité, un coût du travail trop élevé et un code du travail trop lourd ,la réalité n'est pas si simple que cela, la situation actuelle est surtout le fait d'un manque de courage politique, car les seules décisions mises en oeuvre depuis 2012 sont celles qui ont permis d'abaisser les charges patronales, de permettre plus de souplesse dans les horaires de travail, et la mise en oeuvre d'une loi permettant de favoriser les procédures de licenciements..... Et depuis il n'y a jamais eu autant de fermetures d'usine, de plans de restructuration, de délocalisations ......

 

Si au moins les services de l’Etat nous permettant de nous garantir nos droits, faisaient leur travail en faisant appliquer à notre Direction ses obligations nous ne serions pas à l’aube d'une fermeture, car la direction avance uniquement grâce à l'aide du gouvernement Hollande....

 

Une usine avec plus de 1000 salariés risque de disparaître et emporter avec elle au moins 2000 emplois indirects, voilà comment le gouvernement d'Hollande dit faire de l'emploi sa bataille prioritaire ......

 

Les Goodyear vont d'ici quelques jours démontrer qu'ils ne sont pas des marionnettes que l’on vient manipuler à l’aube d'une élection !!!!

 

2014 sera l’année des Goodyear et nous ferons tout pour que 2014 soit         l’année de la lutte dans notre pays, la rue doit reprendre ses droits, ceux qui sous couvert d'une crise montée de toutes pièces par eux -même et la finance, jouent avec nos vies, doivent comprendre que nous en avons plus qu'assez des manœuvres, mensonges, trahissons, complots et autres manipulations en tout genre.....

 

Nous vivons un épisode honteux et insupportable sur notre site, mais nous savons que d'autres salariés subissent la même situation, la justice, l’Etat, les structures qui sont censées nous aider, tous sont coupables d'un génocide dans notre pays, un génocide contre le monde du travail, il faut faire taire ceux qui parlent, ceux qui ne disent pas la même chose que ceux qui gouvernement et commandent.....

 

Nous pourrions titrer notre courrier :

 

SILENCE ON ASSASSINE 114O FAMILLES.......

 

Nous avons décidé de dénoncer notre situation, car elle n'a rien du hasard, nous pouvons sauver plus de 3000 emplois au total sur notre région, mais le pouvoir nous en empêche, cela paraît paradoxale mais c'est la triste vérité, il faut que les voix qui s'élèvent se taisent au plus vite ......

 

Nous ne lâcherons rien, nous irons au bout de notre lutte, nous ferons tout pour que nous obtenions gain de cause, notre cause est juste, aucun salarié de Goodyear n'a détourné des millions d'euros pour des campagnes, aucun Goodyear n'a été mettre en Suisse des fortunes, nous voulons juste continuer à travailler, à ne pas venir grossir les rangs des chômeurs et des exclus et si pour cela il faut en arriver à des méthodes extrêmes nous n'hésiterons pas à le faire....

 

Il est quand même ahurissant de constater que des patrons bretons qui détruisent du matériel urbain obtiennent des milliards d'aides et que des salariés qui ne demandent qu'à garder leur emploi ont comme seule réponse une criminalisation de leur combat et en retour un matraquage de la part de CRS et certains médias à la solde du pouvoir en place......

 

Voilà, ce que nous avions à dénoncer et à affirmer, les Goodyear ne veulent pas être les Arcelor Mittal, les PSA, les MOLEX........

 

Nous nous battrons sans limite.... A bon entendeur .....

 

La CGT Goodyear Amiens-Nord -

03.22.54.16.56

le 6/012/2014

 

 

Ci-dessous la video de l’émission de télévision sur ARTE animée par Elisabeth QUIN à laquelle participe Claude ASKOLOVITCH, diffusée le 10 janvier dernier:

 

 

 


Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Eco-social
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 22:28

Athènes 31.12.2013

 

140103-fsm.jpgChers camarades et amis,

Chers frères et sœurs,

 

 

Le monde écrit dans son histoire l’année 2013 et ouvre un nouveau chapitre de 2014.


Le Secrétariat de la Fédération Syndicale Mondiale souhaite à sa famille syndicale de 86 millions de membres, les millions de syndicats amis que nous rencontrons dans les luttes communes et à la classe ouvrière internationale :

 

Une nouvelle année 2014heureuse et militante.

 

Notre souhait est que la classe ouvrière dans tous les pays devient chaque année plus mature, plus confiante, plus optimiste et plus consciente des causes profondes des problèmes du monde, des grandes capacités qui nous attendent et de la grande puissance qu’elle doit changer cette planète  tourmenté pour un monde prospère, productive et paisible.

 

Nous vivons et nous présentons les atrocités qui sont, pas un événement isolé, mais le résultat de la machine économique du système capitaliste.

 

À une époque où l’humanité découvre de nouvelles planètes : - Le taux de chômage ne cesse de grimper pour tous les travailleurs, il frappe avec barbarie,  jeunes et des femmes.

- Les gens travaillent encore dans des conditions d’esclavage sans pour autant être en mesure de fournir les bases nécessaires pour leurs familles.

- Plus de 2 millions de travailleurs meurent chaque année par accidents du travail ou  maladies liés au travail qui, dans l’extrême majorité pourraient être évitées si les employeurs appliquaient des mesures de protection.

- La sécurité sociale est ou devient un monde inconnu pour des générations de travailleurs.

- Les pauvres n’ont pas les accès de base à l’alimentation, l’eau, la médecine, les livres, le logement et la majorité de la population ne jouit pas d’un bon niveau de qualité de vie.

- Les femmes continuent d’être victimes de discrimination dans les lieux de travail, les agressions sexuelles et physiques et le manque de réglementation applicable en matière de protection de la maternité.

- Guerres impérialistes et pillage criminel du patrimoine mondial, les ressources naturelles sont contrôlées par les multinationales.

- Des milliers de syndicalistes ont été arrêtés, emprisonnés, assassinés pour leur lutte.

Tant que le produit des masses est affecté à quelques-uns, laissant la souffrance pour le reste, la FSM continuera à s’engager pour la lutte de l’amélioration des conditions de vie et de travail de la classe ouvrière et les couches pauvres.


En 2014, nous nous engageons à lutter plus dur, plus méthodique et efficace pour que la FSM continue son cours vers le haut, de continuer à croître en nombre et des activités , de continuer à coordonner la solidarité entre le mouvement international syndical et de continuer de soutenir et de renforcer les forces syndicales  de classe orientée.


Chers frères et sœurs,
La FSM vous souhaite une heureuse et militante 2014.

 

Le Secrétariat

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Eco-social
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 20:33

fsc-groupe.jpg

 

 

 

Le Front Syndical de Classe adresse ses vœux à tous les travailleurs de France et du monde, avec une pensée particulière pour les peuples subissant les assauts de l’impérialisme en Afrique et au Moyen Orient.


En 2014, le FSC fera toujours son maximum pour soutenir ceux qui souffrent et ceux qui luttent, pour contribuer à développer solidarité et lucidité afin de résister aux terribles coups qui sont portés sans répit par un gouvernement et une Union européenne aux ordres des intérêts capitalistes.


Il faudra dans le même mouvement déjouer les pièges visant à diviser et affaiblir le monde du travail. Un des enjeux de l’année qui s’ouvre est en effet de parvenir à unir les mécontentements et les luttes innombrables qui ne parviennent pas à trouver le chemin de l’unité, faute d’appareils et d’organisations menant de façon ouverte et déterminée la lutte des classes.


Alors que le grand patronat est quant à lui parfaitement uni dans sa lutte contre les droits et les acquis populaires, s’appuyant sur ses institutions étatiques et médiatiques, les travailleurs sont soumis à la fois à la division syndicale et à la domination du syndicalisme de renoncement directement corrompu par le capital (Confédération Européenne des Syndicats, CFDT…).


Pour mettre fin aux reculsqui se succèdent depuis plus de 20 ans et qui menacent aujourd’hui le cœur des acquis historiques issus de la Résistance et du Front Populaire, les travailleurs devront donc aussi trouver les forces et les moyens de se battre contre ce syndicalisme jaune, en refusant l’unité au sommet sans principe et en construisant l’unité en bas sur la base des revendications et des intérêts réelles de la classe laborieuse. En renouant avec l’héritage anti-capitaliste, anti-fasciste, anti-impérialiste du mouvement syndical français, incarné essentiellement par la CGT de classe et de masse, et du mouvement syndical international autour de la Fédération Syndicale Mondiale.


Le Front Syndical de Classe continuera à se battre en ce sens.


Que cette année 2014 apporte à chacun bonheur et courage, et à tous la force collective forgée dans le combat victorieux pour le changement de société.

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Eco-social
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 12:01

131220-OF-Marine-Harvest.jpg

 

 

C'est la fin du feuilleton Marine Harvest. Alors que la fermeture du site de Poullaouen (près de Carhaix) avait été annoncée en juin dernier, jeudi, le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) a été bouclé, après trois réunions officielles, à Landivisiau. Une satisfaction pour l'avocat de la CGT, Me Roger Pottin : « C'est le meilleur plan de sauvegarde, compte tenu de la situation économique des autres entreprises en difficulté dans la région. »

 

 

En effet, au printemps, les élus du personnel ont rapidement compris que la décision du n°1 mondial du saumon était irrévocable. Patrick-Guy Leveille, représentant syndical CGT, explique : « Nous nous sommes battus pour le maintien du site mais nous avons très vite compris qu'il fallait aussi nous battre pour négocier des indemnités de licenciements et des mesures incitatives de mutation sur le site de Landivisiau à hauteur des bénéfices records de Marine Harvest. » Pour 2013, le groupe norvégien afficherait un bénéfice supérieur à 500 millions d'euros. Le site de Poullaouen fermera en mai 2014, les expéditions en 2015. Près de 300 emplois sont concernés.


Ainsi, alors que le projet de restructuration de la société et le projet de licenciement collectif pour motif économique ont été votés, les délégués du personnel de la société Marine Harvest Kristen ont émis un avis défavorable.

81 reclassements prévus à Landivisiau

Pour les représentants du personnel, la cellule de reclassement est le point fort de ce PSE. « Nous avons obtenu au bout de longues négociations qu'elle accepte un cahier des charges très strict que nous avions élaboré. » Patrick-Guy Leveille développe : « Si au terme du congé de reclassement de 24 mois, il existait encore des personnes non reclassées, la cellule poursuivra son accompagnement envers ces personnes sans contrepartie financière supplémentaire de la part de l'entreprise Marine-Harvest, résume le représentant syndial. En quelque sort, elle a l'obligation de résultat que nous lui avons demandée. »


À Poullaouen, déjà évoqué, le plan de 81 reclassements prévus sur le site de Landivisiau est officialisé via ce PSE. Pour le rendre plus attrayant, une aide à la mobilité géographique, avec une prime de 15 000 € pour chaque salarié, sera proposée.


Et l'après Marine Harvest, quid du site de Poullaouen ? Deux projets de reprise sont évoqués. Le premier serait un projet de culture hors-sol. Le second, le traitement de la spiruline, cette algue bleue verte. Affaire à suivre.

 

Typhanie VIGOUROUX


Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Eco-social
commenter cet article
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 09:02

131225-T-Le-PAON-50eme-congres-.jpg

 

 

Je sais, certains vont dire que je fais une fixette sur LE PAON et la direction confédérale , mais je ne suis pourtant pas responsable si ceux-ci multiplient les actions et déclarations qui enlisent à chaque fois un peu plus la CGT dans la collaboration de classe.


Après avoir défilé bras dessus bras dessous en BRETAGNE pour la défense de l’emploi avec BERGER le signataire CFDT de l'ANI qui facilite les licenciements et officialise la précarité , LE PAON a cru bon de réitérer devant le CCN les propos qu’il avait tenu dans le numéro 60 de la revue confédérale " ENSEMBLE" ( LE PAON affirmait que c ’était une caricature de dire qu’il existait un pôle syndical réformiste et un pôle radical ...).


Certes devant les réactions venues de la base mais également de divers niveaux de la hiérarchie y compris du CCN , LE PAON a essayé de la jouer fin en attribuant ses propres propos au MEDEF qui regretterait qu’en FRANCE il existe encore un syndicalisme radical et un autre réformiste .

 

En voulant désamorcer le mécontentement de la base , LE PAON essaie de faire valider par l’instance dirigeante ses propos antérieurs , pour lui , le MEDEF ment , tous les syndicats sont unis contre lui , il n’y a pas des tièdes et des radicaux , il convient donc de faire l’unité au sommet avec tous les syndicats et en priorité poursuivre la stratégie du syndicalisme rassemblé avec la CFDT ; pour LE PAON il n ’y a pas de différences FONDAMENTALES entre syndicats , alors que tous les autres organisations revendiquent officiellement leur réformisme , en feignant de l’ignorer LE PAON dévoile sa ligne : rendre la CGT "soluble" dans le réformisme et mettre à mort le syndicalisme de classe .


Je ne sais pas si "c’est à l’insu de son plein gré " ou volontairement , mais en voulant soi disant "contrer" le MEDEF, LE PAON approuve le patronat qui constate avec regrets que la base de la CGT est combative , lutte contre sa politique de chomage de bas salaire de démolition des retraites , engage des actions , alors que la direction confédérale comme celle des autres syndicats ne font pas leur boulot pour coordonner les luttes et négocient la régression sociale en freinant au maximum les actions revendicatives . Le MEDEF a tout compris , il sait que ses adversaires de classe se sont les militants de la CGT et il le dit haut et fort afin " d’encourager " la direction confédérale à tout faire pour que celà cesse et que la CGT rejoigne définitivement le camp réformiste . Après cette nouvelle déclaration , force est de constater que LE PAON est très obéissant .


Combien de temps cette dichotomie entre la base et le sommet va t-elle continuer d’affaiblir le syndicalisme de classe ? Combien de temps la base va t-elle continuer à accepter celà ? Nombreux sont ceux qui sont en désaccord avec la ligne réformiste confédérale mais continuent d’ adopter la stratégie de "la forteresse assiégée "et se taisent la rage au coeur de peur d’affaiblir encore plus le syndicalisme de classe en provoquant une crise dans la CGT .

 

Mais qui affaiblit et conduit à une mort annoncée le syndicalisme de classe , si ce n ’est la direction confédérale ? Certes on va me dire : MAIS CETTE DIRECTION A ETE ELUE DEMOCRATIQUEMENT AU DERNIER CONGRES ...EXACT ...mais que je sache , à ce congrès , les statuts de la CGT n’ont pas été modifiés et la démocratie voudrait qu"une direction élue les respectent , or ces statuts disent toujours que la CGT est un organisation anticapitaliste , un syndicate de masse et DE CLASSE ... Alors qui ne respecte pas sa fonction et le mandat pour lequel il a été élu , qui viole sciemment les statuts de la CGT ? qui détourne le combat de CLASSE de la base pour s’aligner sur le syndicalisme réformiste qui ne reconnait pas la lutte de classes ?


Alors que faire ? je ne partage pas l’avis de ceux qui veulent quitter la CGT car là ce serait vraiment participer à l’affaiblissement du syndicalisme de classe , LA CGT demeure le meilleur outil de lutte contre le patronat , mais se taire et ne pas combattre cette direction , c’est à mon avis , souvent involontairement , participer ou pour le moins se rendre complice de l’entreprise de liquidation du syndicalisme de classe .


Un frémisssement vient de se produire qui a conduit LE PAON à tenter de s’expliquer , il faut poursuivre dans cette voie , ne rien laisser passer à cette direction réformiste , dénoncer , critiquer , demander des comptes à chaque abandon , mais il faut surtout poursuivre les actions à la base avec tous ceux qui veulent se battre sur une ligne de classe afin tôt ou tard de contraindre cette direction à se soumettre ou à se démettre .

 

RICHARD PALAO, militant CGT

source: frontsyndical-classe.org

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Eco-social
commenter cet article
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 08:43
131225-5_de_Roanne.jpg
Aujourd’hui avait lieu le rendu du jugement concernant les 5 militants Cgt de Roanne suite à leur refus de prélèvement d’ADN.

Ils ont été relaxés par le tribunal de Roanne. Environ 500 personnes étaient venues une nouvelle fois les soutenir.

Le rapport de force et la solidarité qui se sont mis en place ont su faire pencher la balance.
Mais, même si nous nous réjouissons et nous félicitons de cette victoire, la répressions contre les militants continue dans toute la France et nous devons continuer à lutter pour défendre toutes les libertés individuelles et collectives. De nombreux militants sont encore attaqués alors qu’ils ne font que défendre les travailleurs, c’est inacceptable.
 
Nous vous rappelons que le 8 janvier 2014 aura lieu une manifestation à 11h30 place Bellecour pour soutenir Pierre COQUAN (Secrétaire général de l’UD CGT du Rhône) et Michel CATELIN (membre du bureau de l’UL de Villefranche), qui après avoir été relaxés en première instance par le tribunal de Villefranche, sont convoqués par le Procureur de la Cour d’Appel de Lyon le 8 janvier 2014.
 
Refusons toute criminalisation de l’action syndicale. Face à la répression opposons la solidarité de classe.
 
Le Syndicat CGT CHS Vinatier
17/12/2013
Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Eco-social
commenter cet article

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !