Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 21:23

131231-canaille-1.JPG

 

 

Canaille le Rouge en connait qui vont dire qu'il cherche toujours la petite bête.

Pourtant ce titre d'un édito de l'Huma n'est pas banal :

Par définition, les gens qui écrivent dans un journal sont, parce que journalistes, titulaires d'un niveau d'étude qui doit mettre le titre à l'abris de ce genre de faux pas.

 

Quand on est menacé c'est que s'exerce une violence (menace) injustifiée.

 

Sinon on est soit sous le coup d'une mesure juridique, soit éventuellement on encoure une sanction.

 

menacé d'interdiction, cela sonne comme mesure arbitraire, comme riposte à une violation de au couvre feu. Un peu comme l'Humanité dans les années 50 quand il combattait les guerres coloniales et le racisme sauf que la ce sont les racistes qui seraient menacés.

 

"Menacé d'interdiction".

 

Si on avait en son temps menacé d'interdiction et fait suivre d'effet les écrits d'un certain Hitler, certainement qu'Anne Franck serait peut-être aujourd'hui entourée de ses petits enfants, qu'Oradour serait une paisible bourgade limousine, Buchenwwald un simple faubourg de Weimar. La canaille aurait peut-être connu la partie anéantie de sa famille disparu du côté d'Auschwitz et qu'il n'y aurait pas eu besoin de fondre et graver la cloche du Mont Valérien.

 

"Dieudonné est menacé" au même titre que Quimperlé par les crues du Dourdu ou de la Laïta, ou encore une vallée alpine par une avalanche. "le pire peut venir", la menace existe.

 

Est-ce de la paresse intellectuelle, les effets d'une culture (agricole) hors sol qui coupe les racines d'une culture (historique et politique) au point de faire du délinquant une victime potentielle ?

 

Pourtant, le sieur Crépel, signataire du papier, n'est pas politiquement un perdreau de l'année. Il est quand même " responsable de la rubrique politique de l'Humanité", pas liftier au Figaro.

 

C'est donc bien que soit le titre navigue au fil de l'eau et des orientations de l'actionnaire, soit la rédaction ne sait plus où elle habite, soit que quitte à faire de la copie elle est permutable avec celle de "Paris Turf" (même le Parisien pourtant renommé dans le genre n'a pas été jusque là).

 

C'est pour avoir assumé jusqu'au bout leur responsabilité de journalistes communistes, parfois jusqu'au peloton d'exécution, la guillotine ou la déportation  qu'une chaine magnifique de femmes et d'hommes ont fait vivre le titre dans le combat contre les idées qui valent à Dieudoné ces "menaces d'interdiction".

 

Mais peut être monsieur Crépel déjà en difficulté pour appréhender le concept de journaliste ne sait pas ce que veut dire communiste.

 

Poussons le débat : interdire de battre les estrades à un fan d'Eichmann et de Goebbels relève-t-il de l'atteinte aux libertés ?  

 

En France en 2013 il est autorisé  de faire l'apologie des crimes Nazis mais il faut batailler des mois contre la justice pour qu'un(e) syndicaliste ne soit pas considéré(e) comme un(e) pédophile potentiel(le).

 

En France fin 2013, on peut poser dans des attitudes nazillonnes et mettre les clichés en ligne mais si tu défends tes revendications le sinistre de l'intérieur comme à Grenoble contre les pompiers envoie ses gardes mobiles et ses grenades comme il chartérise les Roms survivants des pratiques des inspirateurs de Dieudonné.

 

Ce qui pointe sous jascent à ce titre, c'est l'idée qu'en démocratie toutes les idées auraient droit de citée et pourrait être débattues et défendues. Quelles limites ?

 

"Stop monsieur Soral,  arretez vous monsieur Dieudonnée, madame le Pen vous avez certes pu ainsi gagner les élections mais vous devez cesser" .

Il se foute de notre gueule ? 

 

A-t-on déjà vu Pinochet rentrer dans sa caserne pour taper le rami avec Franco ?

 

A Madrid les héritiers du franquismes font regresser les droits des femmes comme ici le PS fait reculer les droits sociaux, à Athènes les ordures d'Aube dorée à partir d'une légitimation au nom d'une étrange conception de la démocratie préconisée par l'UE peuvent ratonner dans les rues en toute impunité, frapper une député communiste sur un plateau de Télé. Dans les pays baltes l'UE et donc les gouvernements des états membres et la majorités des parlementaires laissent faire les défilés d'ancien SS et criminalisent les partisans et maquisards qui les ont combattus, et ici, leur clone parce que les démocrates disent stop,seraient menacés d'interdiction ? 

 

Au risque de faire bondir les démocrates de la closerie des lilas, les maquisard du boulevard St Germain, les théoriciens du café de Flore, La Canaille souhaite que cesse les menaces ... et qu'on passe aux actes.

 

Oui il faut politiquement d'abord mais aussi en usant des moyens dont dispose la République pour se protéger agir avant qu'il ne soit trop tard et que nos théoriciens en terrasse nous regardent partir dans des camps avant qu'ils ...pour ceux qui auraient le courage d'enfin lever la tête... viennent nous y rejoindre.

 

Le ministère de la justice curieusement silencieux ces dernières semaine - c'est pourtant la tâche principale des "gardes des Sceaux" - doit prendre ses responsabilités en remettant celui de l'interieur dans sont rôle d'exécuteur des décisions prisent par la justice de la République en application des principes constitutionels, et pour cela appliquer les lois de la Républiques en toute sérenité et dans toute leur rigueur.

 

 

Pour rappel :

 

131231-canaille-2.jpgsource: àvoyn;

Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans Histoire-Mémoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !