Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 19:16

Communiqué du M'PEP

000000-logo-M-PEP.png

 

 

 

150403-tragicomedie-b0d2a.jpgLes élections départementales ont donné lieu à un spectacle tragique : dans une mise en scène impeccable, chacun a joué son rôle sans aucun dérapage.


Les décors étaient assurés par les médias télévisés : les cartes de la France passant du rose au bleu, "tout en évitant le bleu marine", plateaux télé réunissant toujours les mêmes, discours convenus, mots magiques sortis du chapeau. Après le suspens pré-électoral qui orchestrait la frayeur collective de la ruée du FN sur les départements, le 2e acte a perdu de son intensité ! Le dénouement est sans panache : le désistement « républicain » a favorisé la mise en place de l’UMP et ses alliés qui se retrouvent à la tête de 61 départements. Les sourires des libéraux de droite auto satisfaits se superposaient sur les écrans de télé aux visages crispés des libéraux de gauche. En image subliminale l’expression carnassière de Nicolas Sarkozy se réjouissant de son avenir de présidentiable. Quel cauchemar ! La peste et le choléra en alternance.


En potion amère, et pourtant sans surprise, la "gauche réunie" au 2e tour "sauvant" 34 départements est saluée sur les ondes par le PS tout comme le PCF. On est "en famille", on se serre les coudes. On sauve les meubles, entendez les places. En réalité, le Front de gauche est écrasé, explosé. Mort-né en quelque sorte.


Alors que Hollande avait annoncé la couleur : quels que soient les résultats électoraux rien ne changera, ni sa politique, ni son gouvernement, les appels à "l’union de la gauche" fleurissent pourtant en ce début de printemps. On va voir ce qu’on va voir ! La gauche plurielle prépare son retour pour bouter le FN hors du jeu. Peu importe le mélange de la carpe et du lapin : le fédéralisme exacerbé des Verts qui exècrent la Nation et flirtent avec le communautarisme, le communisme new look du PCF qui patouille dans les cuisines du parlement européen, l’entêtement du PG naufragé qui a renoncé à défendre la Nation à force de clamer que "l’euro est à nous" et enfin le parti renégat du socialisme bafoué aux commandes du pays qui obéit au MEDEF et à l’UE comme un adepte d’une secte vénère son gourou. Peu importe le programme pourvu qu’ils sauvent les appareils et les places. Les rendez-vous entre responsables des partis de gauche ont commencé. Tout est en place pour la suite du sit com. Et d’abord pour les élections régionales de la fin de l’année. Il s’agira alors d’un scrutin à la proportionnelle. Une occasion pour le FN de tirer ses marrons du feu et de faire les gorges chaudes des commentateurs, d’autant que le passage de 22 à 13 régions dessine un nouveau paysage et met directement en danger la République une et indivisible en préparant l’euro-régionalisation. En effet, si le FN n’a finalement emporté aucun département et peu d’élus, malgré des scores élevés au premier tour avec 5 millions de voix, on assiste à son irrésistible ascension. Non seulement il s’implante dans le paysage et dans les esprits mais il poursuit sa stratégie "d’incorruptible". Il se "vend" comme le seul parti qui ne cherche aucune alliance au 2e tour. Droit dans ses bottes, il vise les prochaines échéances électorales et fait désormais parti des rôles principaux indispensables au scénario médiatique et politique.


Bref, les producteurs associés de la tragi-comédie - classe possédante et classes dirigeantes - ont bien travaillé. Car le grand perdant c’est indéniablement le peuple et plus précisément les classes dominées, réduites à n’être que des figurants, dans ces élections comme dans la cité et qui vont subir les nouvelles réformes accélérées qui s’annoncent. Ces citoyens privés de voix constituent les bataillons des 20 173 395 abstentionnistes - soit 50,02 % - auxquels il faut ajouter 1 150 937 bulletins blancs (5,71%) et 527 422 bulletins nuls (2,62%). Ainsi sur un corps électoral de 40 333 325 de personnes, seules 18 481 571 auront contribué à l’élection des conseillers départementaux. Et dans les banlieues populaires le taux de l’abstention grimpe jusqu’à plus de 70% !


Quelle légitimité auront donc ces conseils départementaux qui n’auront été élus que par moins de la moitié du peuple ? Aucune. D’autant que le rôle des conseils départementaux n’est toujours pas fixé par la loi encore en débat et la clause de compétence générale a disparu. Elire des représentants sans savoir à quoi ils doivent servir est ubuesque. De toutes façons ils sont assignés à n’être que les marionnettes consentantes et zélées du grand jeu de politique-réalité écoeurant où tout est déjà écrit d’avance .C’est bien cela que les écœurés du système ont voulu faire entendre. Mais comment envoyer un coup de semonce à des autistes, tellement enfermés sur le monde qu’ils défendent qu’ils ne veulent ni percevoir ni comprendre la réalité subie par la majorité des Français ?


Il n’y a donc plus de temps à perdre : c’est maintenant que nous avons l’absolue nécessité de construire l’outil manquant. La mascarade de l’union de la gauche qui ne répond à aucune des attentes populaires a fait long feu. Pour se débarrasser de tous les complices de l’Union européenne, de l’euro, de l’OTAN, pour démondialiser et reconquérir la souveraineté du peuple, prenez le parti de rejoindre le M’PEP ! Vite ! Il y a urgence.

 

 

150403-m_pep_balais-complices-2-b8f98.jpg

 

M'PEP le 2/04/2015

source: http://www.m-pep.org


 


Partager cet article

Repost 0
Publié par L'Hermine Rouge - dans France
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Hermine Rouge
  •  L'Hermine Rouge
  • : blog franchement communiste
  • Contact

Pétitions

Recherche

BILLET ROUGE

La grève qui nous sèvre!

par Floréal

150406-radio-france-en-greve-

 

...à propos des bénéfices secondaires de la grève à Radio-France

Dans Télérama, des lecteurs branchés s’affrontent à fleurets mouchetés (comme il sied dans l’hebdo culturel de l’élite) à propos de la grève dure à Radio-France: si les uns déplorent à mots couverts que la grève les prive inhumainement de leur lot quotidien de boboïsme branché, d’autres, un peu plus à gauche, appuient mollement la grève : ne vise-t-elle pas à défendre ce cher « service public » sans lequel, de leur propre aveu, certains « Téléramistes » ne supporteraient plus le dur fardeau d’exister ?

Quant à nous, bourricots de bolcheviks obtus que nous sommes, nous soutenons sans réserves cette grève. Et cela pour de tout autres raisons que l’élite téléramiste :

  • la première raison est que la grève à Radio-France est un des trop rares exemples d’action DE CLASSE déterminée contre les effets antisociaux de l’austérité hollando-maastrichtienne (même si hélas, trop de journalistes appuient la manœuvre de diversion lancée par Fleur Pellerin pour faire de M. Gallet le bouc émissaire des décisions gouvernementales). Cette grève illimitée montre que des travailleurs peuvent encore se battre pour GAGNER et pas pour « témoigner de leurs aspirations » à l’occasion de « journées d’action » sans lendemain qui laissent d’avance le dernier mot au MEDEF et Valls-MEDEF.
  • La seconde raison est que cela fait un bien énorme au moral que de savoir que chaque jour que le Bon Dieu fait, des millions de braves gens qui se croient « de gôôôche », ne recevront pas leur injection matutinale de social-libéralisme, d’anticommunisme secondaire et d’’euro-atlantisme « humanitaire » administrée par MM. « Pat Co » et B. Guetta, ; grâce à ces irresponsables de grévistes, les intoxiqués de Patricia Clark et de ses « kids » seront frustrés de leur dose quotidienne de frenglish (dans l’émission « Come on ! » rebaptisée « Alive »). En vérité, ce SEVRAGE idéologique de masse est presque aussi salutaire que celui qu’a subi naguère notre pays tout entier quand la grève ouvrière de mai 68 eut « coupé le jus » (et le micro !) aux anticommunistes professionnels de feue l’ORTF !

Pourtant notre bonheur reste incomplet : car pendant que les euro-prédicateurs de Radio-bobo sont réduits au silence, les Radio-beaux-beaufs du privé continuent d’occuper le « temps de cerveau disponible » : entre deux pubs assourdissantes, RTL, Europe 1, RMC, ont tout loisir pour marteler leurs propos antisyndicaux, pour poursuivre leur ramdam anti-fonctionnaires et pour organiser leur promo même plus larvée du FN et de Sarkozy (cherchez la différence !). Se déverse ainsi à plein jet sur le tamtam permanent du MEDEF et de la droite contre les acquis sociaux, les « assistés » (sic) et le code-du-travail-d’où-nous-vient-tout-le-mal ;  sans oublier bien sûr  l’éloge permanent des « States », la célébration émue de la « Belle-Europe-que-v’là », la diabolisation incessante des « ennemis-de-l’Occident » (Russes, Cubains, Coréens, cocos, « islamistes », grévistes de tous poils, etc.), l’éternelle question posée à tout bout de champ par le « journaliste » de service : « mais-que-font-nos-voisins-anglo-saxons-à-ce-sujet ? », l’allégeance obsédante à Frau Merkel, le tout sur fond de bain linguistique anglo-américain…

 

Alors s’il vous plait, travailleurs des radios privés, mettez-vous vite en grève aussi : pas seulement pour soutenir vos vaillants camarades du public (ça s’appelle la solidarité de classe), mais pour faire pleuvoir sur toute la France un bienfaisant mutisme réparateur.  Vite, vite, croisez-vous les bras aussi et rendez ainsi aux citoyens le plaisir de penser par eux-mêmes. Ils auront peut-être alors – qui sait ? – l’idée de revendiquer un audiovisuel public démocratisé et véridique qui soit enfin soustrait au duopole des oligarques du privé et d’une propagande d’Etat aussi doucereuse qu’omniprésente !

Floréal, le 1er/04/2015

Pétition

Halte à la fascisation en Ukraine

Halte à la marche à la 3ème guerre mondiale

pour signer la pétition

cliquer ici

140812-CISC-copie-1

Billets

A lire ....

150406_ic-155-avril2015-copie-1.jpg

Initiative Communiste n°155 (Avril 2015)

Pour recevoir ce numéro ou vous abonner

Contactez le journal -Initiative Communiste

BP 30111-62802 LIEVIN

ou adressez-vous à un militant du PRCF
 

 

http://services.supportduweb.com/cpt_global/88792-20.png

 

A voir et écouter...

Les cons ça ose tout !
L'âge de la retraite
La grève surprise

A voir et écouter

L'Internationale en breton
L'internationale en français
L'affiche rouge-l'armée du crime
Le chant des partisans (Marc Ogeret)
sortir de l'euro.....
Frédéric LORDON-Médiapart
Frédéric LORDON/France-Culturel/ 26-11-2013
Jacques SAPIR-10/12/2013 (blog)
La Guerre Sacrée

Radio Libertaire 89.4

ALR-libertaireSamedi 31 décembre 2011 de 11 h 30 à 13 h 30

Annie Lacroix-Riz , historienne, participera

à l’émission « Chroniques syndicales » 

consacrée au dossier Renault

sur Radio Libertaire

89,4 MHz FM en Ile-de- France

Pour écouter sur internet cliquez ici !